Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

Métabolisme du globule rouge et enzymes érythrocytaire

 :: campus :: cours :: 4eme année :: Hémobiologie

Aller en bas

Métabolisme du globule rouge et enzymes érythrocytaire Empty Métabolisme du globule rouge et enzymes érythrocytaire

Message par mounaliza le Lun 8 Juin 2009 - 5:00

Introduction :
Les systèmes enzymatiques participent à la survie du GR et à sa fonction en fournissant l’énergie nécessaire pour les échanges avec le milieu extérieur, la lutte contre l’oxydation, la préservation du capital nucléotidique et l’intégrité de la membrane. L’énergie provient entièrement de la dégradation du glucose.

Voie d’EMBDEN-MEYERHOFF :
C’est la voie principale ou glycolyse anaérobie qui dégrade 90% du glucose. Ce dernier est dégradé jusqu’à l’acide lactique par l’action de nombreuses enzymes présentes dans le GR. Cette voie permet la formation de l’ATP et de NADH. Schéma 1.

1-Régénération de l’ATP : 4 molécules sont régénérées en fin de chaîne pour une molécule de glucose dégradée. L’ATP constitue une réserve énergétique essentielle du GR, indispensable :

a- au fonctionnement des pompes à sodium.
b- au renouvellement des lipides de la membrane : les lipides ne peuvent être synthétisés de nouveau par les GR et l’ATP est nécessaire à l’entrée des lipides plasmatiques qui seront échangés avec les lipides membranaires.
c- au fonctionnement de la glycolyse anaérobie elle-même en début de chaîne.

2- NADH : est essentiel pour la réduction de la méthémoglobine inactive en Hb fonctionnelle, comme donneur d’ions hydrogènes. C’est le coenzyme de la méthémoglobine réductase qui appartient au système réducteur le plus efficace pour empêcher l’oxydation de l’Hb (NADH maintien l’hème à l’état fonctionnel).

Les enzymes clés de cette voie sont l’hexokinase, phosphofructokinase, glycéraldéhyde 3 phosphodéshydrogénase et pyruvate kinase.

SHUNT DES PENTOSES :
Voie oxydative des hexoses monophosphates est la voie accessoire ou glycolyse aérobie où 10% du glucose sont dégradés. Elle se branche sur la voie principale au niveau de la glucose 6 phosphate. Le glucose est transformé en trioses phosphates par une chaîne de réactions où interviennent les pentoses. C’est la seule source de NADPH nécessaire au système d’oxydoréduction du glutathion érythrocytaire. Le fonctionnement de NADPH dépend de celui de la 1ère enzyme de cette voie : G6PD (glucose 6 phosphate déshydrogénase). Le shunt des pentoses a un lien étroit avec le métabolisme du glutathion.

SHUNT DE RAPOPRT- LUEBERING :
Branché sur la voie principale, il assure une réserve en 2,3 diphosphoglycérate qui joue un rôle essentiel dans la fixation réversible de l’O2 par l’Hb. C’est un important effecteur de la régulation de l’affinité de l’HB pour l’O2.

Voie d’OXYDO-REDUCTION DU GLUTATHION :
En présence d’agents oxydants, le glutathion réduit se transforme en glutathion oxydé qui est rapidement expulsé du GR. Pour maintenir une quantité suffisante dans la cellule , il faut assurer la réduction d’une certaine quantité de glutathion oxydée par l’action de glutathion réductase en présence de NADPH (donneur d’ions H2 et co-enzyme de la glutathion réductase). Le glutathion réduit ainsi libéré sera à son tour utilisé comme substrat de la glutathion peroxydase en vue d’éliminer les peroxydes d’hydrogène présents dans la cellule. La glutathion réductase protège également l’HB et les lipides membranaires contre les dangers de l’oxydation.

SYSTEME DE REDUCTION DE LA METHEMOGLOBINE :
Le GR contient moins de 1% de méthémoglobine grâce à l’action :
1- de la méthémoglobine réductase à NADH physiologique.
2- Et, dans certaines conditions (absence de méthémoglobine réductase à NADH) d’une méthémoglobine réductase à NADPH (voie accessoire de secours).

Elles assurent la retransformation de la méthamoglobine inactive en HB apte au transport de l’O2.

METABOLISME NUCLEOTIDIQUE :
C’est dans la voie des pentose phosphates que se fait l’entrée du ribose 1 phosphate provenant de la dégradation des nucléotides. Le ribose 1 phosphate se transforme en ribose 5 phosphate et par l’intermédiaire de la voie des pentoses, il rejoint la voie principale au niveau du 3PG et F6P.

1- adénylate kinase : joue un role essentiel pour protéger l’équilibre entre l’ATP, ADP et AMP ; elle permet également dans le cycle nucléotidique la formation d’AMP à partir de l’adénosine et la transformation d’ATP en ADP.

2- Pyrimidine nucléotidase : assure la déphosphorylation des nucléotides ; role physiologique très important au cours de la maturation du réticulocyte.

_________________
la mort d'une bonne action c'est d'en parler
mounaliza
mounaliza
Tonique

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 33
Localisation : saturne
Date d'inscription : 25/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Métabolisme du globule rouge et enzymes érythrocytaire Empty Re: Métabolisme du globule rouge et enzymes érythrocytaire

Message par kusanagi le Lun 8 Juin 2009 - 8:15

Merci bcp Mounaliza, ça fait tjr plaisir de te lire Rolling Eyes .
kusanagi
kusanagi
Remontant

Masculin Nombre de messages : 68
Localisation : ICI
Date d'inscription : 28/06/2008

http://portail701.olympe-network.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: cours :: 4eme année :: Hémobiologie

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum