Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine

 :: campus :: cours :: 3eme année :: pharmacognosie

Aller en bas

Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine Empty Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine

Message par rozaline le Ven 12 Juin 2009 - 16:29

Ephédrine


- Les Ephédras

- Ephedra divers

- Gnétacées

- Leurs rameaux sont utilisés comme source d’éphédrine gauche : alcaloïdes à propriétés sympathomimétiques

- Etude botanique :

o Les éphédras sont des sous arbrisseaux dressés ou couchés mesurant de 40cm à 2m, les rameaux sont grêles anguleux et striés longitudinalement. Ce sont des plantes dioïques : les fleurs mâles jaunâtres groupés en chatons, les fleurs femelles groupés en deux sont rouges, poussant dans les régions tempérés et subtropicales.

- Composition chimique :

o Les principes actifs sont constitués par des alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine :

§ L’Ephédrine ayant une structure proche de l’adrénaline d’où l’existence de 6 isomères possibles : seule l’éphédrine lévogyre se rencontre chez les éphédras.

§ La Pseudo-éphédrine en diffère par les positions de l’OH et du groupement aminé

§ Les espèces les plus intéressante sont celles qui renferment l’éphédrine gauche, la synthèse de l’éphédrine a été réalisée mais aboutit au composé moins actif que l’éphédrine gauche.

- Action physiologique et emplois :

o Les propriétés des Ephédras sont principalement dues à l’Ephédrine :

o L’Ephédrine est un sympathomimétique comme l’adrénaline, elle est :

§ Vasoconstrictrice et hypertensive

§ Provoque une mydriase

§ Dilate les bronches

§

§ Diminue le tonus intestinal

o Son action sur l’appareil cardiovasculaire est moins marquée que celle de l’Adrénaline, mais elle est plus durable

o Les éphédras servent à l’extraction de l’éphédrine gauche naturelle qui est utilisée principalement par voie buccale comme antiasthmatique et antitussive, également contre l’hypotension et l’énurésie.

o En usage externe en ORL : vasoconstricteur mais qui provoque des sinusites.

o C’est aussi un psycho-stimulant, augmentant la capacité de concentration avec une meilleure résistance à la fatigue mais secondairement de l’angoisse et de l’insomnie.

o Contre indications :

§ Glaucome (=hypertension intra oculaire)

§ Hypertension

§ Donnant des réactions positive aux tests de dopage pour les sportifs de haut niveau.





- Khat ou thé des Abyssins

- Catha edulis

- Célastracées
Arbuste d’Afrique orientale et d’Arabie dont les feuilles sont mastiquées comme stimulant nerveux. En raison des dangers que présente la consommation exagérée, la drogue est inscrite au tableau B des substances vén


éneuses



- Étude botanique

o Arbuste de 1 à 2 m dans les lieux arides pouvant atteindre 10m et plus dans les zone équatoriales, à feuilles persistantes

o Il est spontané dans les pourtours de la mer rouge, cultivé en Abyssinie et au Yemen



- Composition chimique :

o Principes actifs

§ Composés polyphénoliques : flavonoïdes, et surtout tanins catéchiques.

§ Alcaloïdes : le principal est la Cathine qui est identifié à la D-norpseudoéphédrine

- Action physiologique et emplois :

o Anciennement connues des Abyssins et des Arabes comme une drogue dont la mastication permet de vaincre la fatigue et le sommeil.

o L’activité des feuilles fraîches est beaucoup plus grande que celle de la plante sèche. On observe d’abord une phase tonique, avec euphorie, stimulation intellectuelle et motrice à laquelle fait suit une phase dépressive avec insomnie et anorexie.

o Les phénomènes secondaires sont la tachycardie, l’hypertension, l’accélération de la respiration de la mydriase.

o L’un des principes actifs est la norpseudoéphédrine qui agit comme stimulant du SNC au même titre que l’amphétamine.

o Les feuilles fraîches sont vendues 24 h après récolte dans un but masticatoire connu et utilisé comme coupe faim et pour combattre le sommeil et la faim (usage antérieur à celui du café), facilite l’idéation et l’aptitude à communiquer.

o La drogue n’est pas un stupéfiant vrai au sens de l’OMS car son emploi n’entraîne pas de besoin invincible ni de tendance à augmenter les doses. Cependant sa consommation surtout chez les populations pauvres augment la dénutrition




rozaline
Stimulant

Féminin Nombre de messages : 87
Localisation : oran
Date d'inscription : 04/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine Empty Re: Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine

Message par vilcoyote le Mer 1 Juil 2009 - 8:00

merci ma super woman...j'ai besoin du cours des composés phénoliques et coumariniques: Khella, Ami majus..tu veux bien le poster pour moi?? Embarassed si tu veux..
merci encore
vilcoyote
vilcoyote
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 166
Localisation : at home
Date d'inscription : 16/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine Empty Re: Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine

Message par aime chat le Lun 6 Juil 2009 - 4:01

merci
aime chat
aime chat
Panacée

Féminin Nombre de messages : 2615
Age : 32
Localisation :
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine Empty Re: Alcaloïdes dérivés de la phényléthylamine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: cours :: 3eme année :: pharmacognosie

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum