Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

staphylocoques

 :: campus :: cours :: 3eme année :: microbiologie

Aller en bas

staphylocoques Empty staphylocoques

Message par rozaline le Sam 4 Juil 2009 - 2:47

LES STAPHYLOCOQUES


· Très fréquemment isolés en pathologie humaine .

· Les staphylocoques sont des germes ubiquitaires : on les trouve dans l'air, le sol et les eaux.

· Ils appartiennent à la flore commensale de la peau et des muqueuses de l'homme et des animaux.
TAXONOMIE

· Les staphylocoques appartiennent à la famille des Micrococcaceae qui comprend quatre genres : Micrococcus, Staphylococcus, Stomatococcus et Planococcus.
1° Le genre Micrococcus

comprend les microcoques = des hôtes normaux de la peau et des muqueuses de l'homme et par conséquent souvent présents dans les prélèvements. Ce sont presque toujours des contaminants qu'il faut distinguer des staphylocoques.

2° Le genre Staphylococcus

comprend une trentaine d'espèces : certaines sont des hôtes de l'homme, d'autres des animaux, d'autres sont rencontrées à la fois chez l'homme et l'animal.


    • Staphylococcus aureus, le plus pathogène, (SA)
    • Les staphylocoques à coagulase négative( SCN) : S.epidermidis, S.saprophyticus, S.haemoliticus…………



3° Le genre Stomatococcus



comprend Stomatococcus mucilaginosus qui fait partie de la flore buccale.

4° Le genre Planococcus

comprend des bactéries du milieu marin.




STAPHYLOCOCCUS AUREUS






CARACTÈRES BACTÉRIOLOGIQUES



Morphologie

· Staphylococcus aureus est, comme tous les staphylocoques, un coccià Gram positif apparaissant en amas à l'examen microscopique (grappes de raisins)

· IL est :

- immobile

- non sporulé

- non capsulé .

Caractères de culture

· Cultive facilement sur milieux ordinaires .

· Aéro-anaérobie facultatif.







· Donne :

- sur milieux solides, des colonies lisses, luisantes et bombées,

plus ou moins pigmentées en jaune or Staphylococcus

aureus ou staphylocoque "doré".

- en milieu liquide, un trouble homogène.

· Comme tous les Micrococacceae, il se multiplie dans des milieux contenant une forte concentration de NaCl (5 à 10 g pour cent)






Milieu sélectif = Milieu de Chapman









Équipement enzymatique

· Diverses enzymes peuvent être mis en évidence chez Staphylococcus aureus :

° la catalase



diagnostic differentiel entre famille des Micrococcaceae (catalase+) et celle des Streptococcaceae (catalase-)




° la coagulase



diagnostic differentiel entre SA coagulase+et les SCNcoagulase -







° la désoxyribonucléase



diagnostic differentiel entre SA Dnase+et les Staphylocoques Dnase-




° la phosphatase

° la hyaluronidase

° la fibrinolysine

° la lipase et protéolysines qui caractérisent St. aureus.

· L'activité de toutes ces enzymes explique, en partie, la physiopathologie de l'infection staphylococcique.



Autres substances élaborées

Le pouvoir pathogène de Staphylococcus aureus tient également à la production d'un grand nombre de substances diffusibles.

Hémolysines

Leucocidine : souches LPV+

Entérotoxines.

· Certaines souches de Staphylococcus aureus élaborent des toxines protéiques responsables de toxi-infections alimentaires.

· La toxine du syndrome de choc toxique



Certaines souches de Staphylococcus aureus élaborent une toxine pyrogène et létale : la toxine du syndrome de choc toxique ou TSST (toxic-shock syndrom toxin).



· Exfoliatines ou épidermolysines

Certaines souches de Staphylococcus aureus élaborent des toxines

protéiques A ou B. Elles sont responsables de staphylococcies cutanées

bulleuses.


POUVOIR PATHOGÈNE


[size=12]

[b]·
Staphylococcus aureus est fréquemment impliqué dans les infections nosocomiales. Les voies d'entrée sont iatrogènes (aiguilles, sondes, canules, cathéters, perfuseurs, drains ...)



ÉPIDÉMIOLOGIE









· Le principal réservoir est la peau et les muqueuses de l'homme (30 à 50% de porteurs sains).

· On le trouve en particulier dans les narines en raison de son affinité pour l'épithélium narinaire et le pouvoir d'y adhérer durablement.

· La transmission manuportée est le mode essentiel de transmission et le réservoir nasal recontaminant rapidement les mains assure la pérennité de la transmission.

· Le portage intestinal est assez fréquent mais n'a pas beaucoup de signification pathologique.





DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE



Isolement et identification

La morphologie (cocci Gram + en amas) est très évocatrice dès l'examen microscopique.

Pour isoler St. aureus des prélèvements plurimicrobiens





Milieu sélectif : milieu de Chapman ( 7,5% de Nacl)







Colonies jaunes (mannitol+) de 2 mm de diamètre

S.aureus peut être également cultivé sur des milieux ordinaires tel la GN

L’identification :

Catalase+

Culture positive sur Chapman : colonies jaunes ( dégradation du mannitol)

Coagulase positive( test sur plasma de lapin) , Dnase (milieu DNA + bleu de toluidine).





Typage des souches

A un intérêt dans les enquêtes épidémiologiques des toxi-infections alimentaires et les infections nosocomiales.

Les techniques utilisées : antibiotypie, lysotypie et séro-agglutination (réservées aux laboratoires spécialisés) .



RESISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES



Bêtalactamines



La résistance de Staphylococcus aureus aux bêtalactamines relève de plusieurs mécanismes



  • La production, d'origine plasmidique, de bêtalactamases:






Résistance aux pénicillines G, A, carboxypénicillines, Ureidopénicillines ( les

pénicillines M, les pénèmes et les céphalosporines ne sont pas touchés par ce

mécanisme)

( concerne plus de 90 % des souches)

  • La modification de la cible, d'origine chromosomique ( les PBP : protein binding penicillin ou PLP : protéine liant la pénicilline)












- Résistance aux pénicillines M et à toutes les b-lactamines.

- Résistance souvent accompagnée par des résistances à d’autres familles d’antibiotiques.

- Fréquente en milieu hospitalier.

- Mise en évidence au laboratoire : test à la céfoxitine, milieu hypersalé +

oxacilline, CMI ( classique ou E-Test) .

- Environ 30% des souches hospitalières sont résistantes à l’oxacilline

dites Méthi-R (SARM) .



aminosides

· Staphylococcus aureus est normalement sensible aux aminosides mais des résistances sont fréquemment détectées surtout parmi les souches méti-R.



macrolides et apparentés : MLS (Macrolides, Lincosamines, Synergistines)

· Les macrolides vrais (Erythromycine, Josamycine) et les lincosamines (Lincomycine, Clindamycine) sont efficaces mais on observe des résistances par modification de la cible ribosomale.

· Les synergistines (Pristinamycine) sont presque toujours actives et constituent d'excellents antistaphylococciques.



autres antibiotiques

· Fosfomycine, acide Fusidique, Rifampicine et Quinolones fluorées (Péfloxacine, Ofloxacine, Ciprofloxacine) sont presque toujours actifs. Ils ne sont utilisés qu'en association pour éviter la sélection de mutants résistants.

· Les glycopeptides (Vancomycine, Teicoplanine) sont très efficaces - il n'existe pas de soucherésistante en Algérie ( de rares souches R ont été isolées aux USA et au Japon) .

· Ils doivent être réservés aux infections sévères.


rozaline
Stimulant

Féminin Nombre de messages : 87
Localisation : oran
Date d'inscription : 04/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

staphylocoques Empty Re: staphylocoques

Message par rozaline le Sam 4 Juil 2009 - 2:50

STAPHYLOCOQUES COAGULASE NEGATIVE


· Longtemps opposés aux "staphylocoques dorés" réputés dangereux, les "staphylocoques blancs" étaient considérés comme de simples commensaux de la peau et des muqueuses .

· Actuellement reconnus comme de véritables pathogènes en particulier dans les infections sur matériel étranger.





CLASSIFICATION et HABITAT

· 44 espèces de SCN sont répertoriées ; certaines sont des hôtes de l'homme, d'autres de l'animal et d'autres de l'homme et de l'animal.

· Chez l'homme, Staphylococcus epidermidis et saprophyticus dominent largement sur la peau et les muqueuses intestinale, et génitale.



CARACTÈRES BACTÉRIOLOGIQUES

· Les SCN sont : coagulase –

Danse –

Ne fermentent, généralement pas le mannitol

· Identification précise de l’espèce : mini galeries API Staph .

· POUVOIR PATHOGÈNE



· Les SCN sont essentiellement responsables d'infections nosocomiales et iatrogènes.

· Leur virulence est en rapport avec leur capacité d'adhésion aux matériels étrangers ( production d’une substance polysaccharidique dénommée "slime" qui facilite cette adhérence) .

· Staphylococcus saprophyticus est frequemment isolé chez les femmes jeunes dans les infections urinaires.



SENSIBILITÉ DES SCN AUX ANTIBIOTIQUES

· Les SCN forment un groupe hétérogène et leur comportement vis-à-vis des antibiotiques varie selon les espèces.

· A l'exception de St. saprophyticus, ils sont généralement plus résistants aux antibiotiques que S.aureus.

rozaline
Stimulant

Féminin Nombre de messages : 87
Localisation : oran
Date d'inscription : 04/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

staphylocoques Empty Re: staphylocoques

Message par aime chat le Lun 6 Juil 2009 - 3:56

merci
aime chat
aime chat
Panacée

Féminin Nombre de messages : 2615
Age : 32
Localisation :
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

staphylocoques Empty Re: staphylocoques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: cours :: 3eme année :: microbiologie

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum