Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

Trouvez le médicament!!!!!!!!!

 :: campus :: Officine

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Lun 6 Déc 2010 - 10:58

est un agent de la classe des antimétabolites, utilisé dans le traitement de certains cancers et dans les maladies auto-immunes. Il inhibe la dihydrofolate réductase, une enzyme capitale dans le métabolisme de l'acide folique.
INDICATIONS
Cytostatique employé auparavant en polychimiothérapie dans le traitement de nombreux cancers, il est encore utilisé en première ligne dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë et d'autres néoplasies, ainsi qu'en prophylaxie dans les tumeurs cérébrales.
il se presente en cp 2.5 mg ou en solution injectable 5 mg/2 ml : solution injectable ; flacon de 2 ml et 25 mg/ml : solution injectable ; flacon de 1 ml




meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Lun 6 Déc 2010 - 10:59

est un agent de la classe des antimétabolites, utilisé dans le traitement de certains cancers et dans les maladies auto-immunes. Il inhibe la dihydrofolate réductase, une enzyme capitale dans le métabolisme de l'acide folique.
INDICATIONS
Cytostatique employé auparavant en polychimiothérapie dans le traitement de nombreux cancers, il est encore utilisé en première ligne dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë et d'autres néoplasies, ainsi qu'en prophylaxie dans les tumeurs cérébrales.
il se presente en cp 2.5 mg ou en solution injectable 5 mg/2 ml : solution injectable ; flacon de 2 ml et 25 mg/ml : solution injectable ; flacon de 1 ml




meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Lun 6 Déc 2010 - 11:00

meroua2 a écrit:est un agent de la classe des antimétabolites, utilisé dans le traitement de certains cancers et dans les maladies auto-immunes. Il inhibe la dihydrofolate réductase, une enzyme capitale dans le métabolisme de l'acide folique.
INDICATIONS
Cytostatique employé auparavant en polychimiothérapie dans le traitement de nombreux cancers, il est encore utilisé en première ligne dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë et d'autres néoplasies, ainsi qu'en prophylaxie dans les tumeurs cérébrales.
il se presente en cp 2.5 mg ou en solution injectable 5 mg/2 ml : solution injectable ; flacon de 2 ml et 25 mg/ml : solution injectable ; flacon de 1 ml

Commence par trouver mon enigme!!!!




Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Lun 6 Déc 2010 - 11:02

omeprazole

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Lun 6 Déc 2010 - 11:04

c a toi de trouver la mienne

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Lun 6 Déc 2010 - 11:33

Je ne vois que le Méthotrexate??

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Lun 6 Déc 2010 - 11:33

Je ne vois que le Méthotrexate??

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Lun 6 Déc 2010 - 11:44

oui c bon bravo

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 5:15


Immunodépresseur
Présentations du médicament:: gélule (blanc) ; boîte de 30

Composition du médicament
p gél:2mg

Dans quel cas le médicament est-il prescrit ?
Ce médicament est une chimiothérapie anticancéreuse de la famille des alkylants. Il a également un rôle immunodépresseur.
Il est utilisé dans le traitement de certains cancers, notamment des leucémies et des lymphomes.
Contre-indications du médicament
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
grossesse,
allaitement.
Attention
Des examens de sang (numération formule sanguine) vous seront régulièrement demandés.
Les patients traités par ce médicament (femme ou homme) doivent suivre une contraception ou s'abstenir de rapports sexuels non protégés durant la durée du traitement et au cours des 3 à 6 mois suivant son arrêt.
Interactions du médicament avec d'autres substances
En cas de vaccination, l'utilisation d'un vaccin vivant est déconseillée (contre-indiquée dans le cas du vaccin contre la fièvre jaune).
Ce médicament peut interagir avec la ciclosporine.
Grossesse et allaitement
Grossesse :
Une grossesse est contre-indiquée lorsque l'un des partenaires (femme ou homme) est traité par ce médicament : voir Attention.
Allaitement :
L'utilisation de ce médicament contre-indique l'allaitement.
Mode d'emploi et posologie du médicament
Les gélules doivent être avalées avec un verre d'eau.
Posologie usuelle :
1 à 6 gélules par jour, en cure de 3 à 5 jours par mois ou en continu selon les protocoles. La durée du traitement étant variable d'une maladie à l'autre, vérifiez bien le nombre de jours qui vous sont prescrits.
Effets indésirables possibles du médicament
Ce médicament peut entraîner une baisse des globules rouges (anémie), des globules blancs et des plaquettes liée à la toxicité du produit sur la moelle osseuse. En cas d'essoufflement, de fièvre ou de saignements, consultez rapidement votre médecin. Ce risque justifie la nécessité de contrôles réguliers de la numération formule sanguine.
Les troubles digestifs (nausées, vomissements) sont possibles, mais souvent modérés : ils peuvent justifier un traitement préventif.
Des troubles des règles ou une ménopause précoce sont fréquentes chez la femme. Une stérilité souvent irréversible peut survenir chez l'homme comme chez la femme.
Il peut produire des troubles neurologiques, comme des hallucinations ou des crises d'épilepsie.
Dans le traitement certaines leucémies, un excès d'acide urique dans le sang peut provoquer une crise de goutte.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Mar 7 Déc 2010 - 6:34

c le chloraminophene : chlorambucil

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 6:36

bravo

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Mar 7 Déc 2010 - 6:45

mais es ce que ce medicament est commercialisé en algerie

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 7:09

Bien oui.J'ai fait mon internat en Hemato et c'etait utilisé!!

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Mar 7 Déc 2010 - 7:32

est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques et centrales chez l'adulte.
Indication: est indiqué chez l'adulte en association dans le traitement des crises épileptiques partielles avec ou sans généralisation secondaire.
est indiqué dans le traitement du Trouble Anxieux Généralisé (TAG) chez l'adulte
La posologie varie de 150 à 600 mg par jour, en deux ou en trois prises.

il peut être pris au moment ou en dehors des repas.

Douleurs neuropathiques

Le traitement peut être instauré à la dose de 150 mg par jour administrée en deux ou en trois prises. En fonction de la réponse et de la tolérance du patient, la dose peut être augmentée à 300 mg par jour après un intervalle de 3 à 7 jours, et peut si nécessaire être augmentée à la dose maximale de 600 mg par jour après un intervalle supplémentaire de 7 jours.

Épilepsie

Le traitement peut être instauré à la dose de 150 mg par jour administrée en deux ou en trois prises. En fonction de la réponse et de la tolérance du patient, la dose peut être augmentée à 300 mg par jour après 1 semaine. La dose maximale de 600 mg par jour peut être atteinte après un délai supplémentaire d'une semaine.

Trouble Anxieux Généralisé

La posologie varie de 150 à 600 mg par jour, en deux ou en trois prises. La nécessité de poursuivre le traitement doit être réévaluée régulièrement.

Le traitement peut être instauré à la dose de 150 mg par jour. En fonction de la réponse et de la tolérance du patient, la dose peut être augmentée à 300 mg par jour après 1 semaine. Après un délai supplémentaire d'une semaine, la dose peut être augmentée à 450 mg par jour. La dose maximale de 600 mg par jour peut être atteinte après un délai supplémentaire d'une semaine.

Interruption du traitement

Conformément aux pratiques cliniques actuelles, si le traitement doit être interrompu, il est recommandé de le faire progressivement sur une période minimale d'1 semaine quelle que soit l'indication


Après interruption d'un traitement à court ou long terme , des symptômes de sevrage ont été observés chez certains patients. Les réactions suivantes ont été rapportées : insomnie, céphalées, nausées, diarrhée, syndrome grippal, nervosité, dépression, douleurs, sudation, et étourdissements. Le patient doit en être informé en début de traitement.

Concernant l'interruption d'un traitement prolongé, il n'y a pas de données sur l'incidence et la sévérité des symptômes de sevrage suivant la durée d'utilisation et la dose
il se presente en gelule dosée a 25-50-75-100-150-200 et 300 mg

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 8:11

Prégabaline(lyrica)??

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 8:13

F. Laroche
Sommaire de l'article

Introduction
Traitements médicamenteux
Les antalgiques
Les antiépileptiques
Les anesthésiques locaux
La capsaicine
Le cannabis
Les autres médicaments
Les associations de traitements
Recommandations pour les traitements médicamenteux
Traitements non médicamenteux
Neurostimulation
• TENS
• STIMULATION MEDULLAIRE
• AUTRES
Conclusion
Rhumatologue, Praticien Hospitalier Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur, Hôpital Saint-Antoine - 184 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris francoise.laroche@sat.aphp.fr
Introduction

Les douleurs neuropathiques sont aussi appelées douleurs neurogènes ou par désafférentation. En rhumatologie, elles sont en général dues à une lésion nerveuse périphérique. Leur diagnostic est parfois difficile en cas de douleurs mixtes associant une douleur neuropathique et une douleur nociceptive. La sémiologie peut être motrice, sensitive ou sensitivo-motrice. Ces douleurs passent souvent inaperçues et leurs caractéristiques sont rarement abordées avec le patient (brûlures, fourmillements, décharges électriques…) L’évaluation et la prise en charge nécessitent une approche globale, selon le modèle bio-psycho-social. En effet, il s’agit de douleurs qui se chronicisent souvent.

Le traitement des douleurs neuropathiques associe des traitements médicamenteux et non médicamenteux. Il nécessite d’informer le patient, de lui expliquer les mécanismes de la douleur et surtout de le rassurer.

Traitements médicamenteux

Les antalgiques de palier 1 et 2 et les AINS sont en général inefficaces. L’efficacité des autres traitements est en général modérée avec un tiers de répondeurs versus placebo. Cette efficacité dépend peu de l’étiologie douloureuse.

La plupart des études ont été effectuées dans la neuropathie diabétique et la douleur post-zostérienne. Les règles générales de prescription sont : une titration par paliers de plusieurs jours selon l’efficacité et la tolérance, une durée de traitement d’au moins 6 mois, une prise en compte des comorbidités avec une monothérapie en première intention.1,2

Les antalgiques

• TRAMADOL

Le tramadol du fait de son action monoaminergique et opoïde a montré une certaine efficacité (aux doses de 300-400 mg/jour) sur les douleurs des polyneuropathies et aussi sur la douleur post-zostérienne. Il est préférable d’éviter d’associer le tramadol à fortes doses avec des antidépresseurs agissant sur la recapture de la sérotonine, du fait du risque de syndrome sérotoninergique.3,4

• OPIACES

La douleur neuropathique peut être améliorée par les opioïdes de palier 3 à des posologies élevées. Des études contrôlées ont montré une efficacité de la morphine, de la méthadone et de l’oxycodone dans les douleurs neuropathiques du diabète, du zona, et du membre fantôme, à des posologies de300 mg/jour de morphine. Cependant, le recours aux opiacés dans le traitement des douleurs non cancéreuses nécessite des précautions. Il ne s’agit donc pas de traitements de première intention.5

• ANTIDEPRESSEURS

L’efficacité des antidépresseurs tricycliques est bien documentée dans la littérature dans le traitement des douleurs neuropathiques. L’amitriptyline Laroryl et l’imipramine Tofranil ont l’AMM dans les algies rebelles, l’imipramine

Tofranil et la clomipramine Anafranil dans les douleurs neuropathiques de l’adulte. Les études (de faible puissance) ont montré un NNT (Number Need to Treat) moyen de 2,7 pour obtenir un soulagement de 50%. Ceci suggère en effet une bonne efficacité. Cependant le NNH (Number Need to Harm) est de 3,4 soulignant la mauvaise tolérance de ce traitement. L’effet antalgique, apparaît en quelques jours. La posologie de départ est faible (10 à
25 mg/j d’amitryptiline par exemple) et nécessite des précautions chez le sujet âgé. On augmente progressivement la posologie, habituellement jusqu’à 50 à 75mg/jour.6,7,8

Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRNA) sont une bonne alternative aux tricycliques compte tenu des effets secondaires de ces derniers. Plusieurs études contrôlées ont confirmé l’efficacité de la venlafaxine Effexor à des posologies plus élevées que pour le traitement de la dépression (150-225 mg/jour) et de la duloxétine (60-120 mg/jour). La duloxétine a l’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les neuropathies périphériques du diabète chez l’adulte. Une étude comparative a montré davantage de répondeurs à l’imipramine qu’à la venlafaxine.7,8

Au total, les tricycliques sont les antidépresseurs les plus efficaces mais les moins bien tolérés. Les inhibiteurs mixtes de la recapture NA/5HT (ISNRA) telle la venlafaxine et la duloxetine sont modérément efficaces mais mieux tolérés.

Enfin, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine sont peu, voire pas efficaces, mais bien tolérés (fluoxétine).

Les antiépileptiques

La plupart des antiépileptiques ont une bonne efficacité sur la douleur neuropathique.4,7,8,9,10,11

La gabapentine Neurontin (AMM : douleur neuropathique périphique) et la prégabaline Lyrica, (AMM : douleurs neuropathiques périphériques et centrales), ont fait la preuve de leur efficacité, dans les douleurs post-zostériennes et la douleur neuropathique du diabète. Ces molécules améliorent aussi le sommeil et la qualité de vie.11 Leur efficacité a également été rapportée dans les douleurs du syndrome de Guillain-Barré, du membre fantôme et les douleurs neuropathiques du cancer (gabapentine) ainsi que les douleurs d’origine médullaire (gabapentine, prégabaline). Il n’y pas d’étude comparant les deux molécules. La posologie moyenne efficace de la gabapentine est de 1800 mg et de la prégabaline de 300 à 600 mg/ jour (efficacité dose-réponse).10 D’après Finnerup 2005 et Attal 2006, le Number Need to Treat (NNT) pour obtenir un soulagement de 50% des douleurs neuropathiques est d’environ 4 pour la gabapentine et la pregabaline (études de grade méthodologique A).7,8

L’oxcarbazépine Trileptal est efficace sur la névralgie faciale et à une moindre mesure dans la douleur neuropathique du diabète (une étude avec résultats modeste et deux études négatives).9

La lamotrigine Lamictal (200-400 mg/jour) a fait la preuve de son efficacité dans les neuropathies douloureuses du diabète et les douleurs de l’AVC. Ce médicament a cependant des risques rares mais graves d’allergie (syndrome de

Lyell, épidermolyse). Il n’a pas l’indication dans la douleur neuropathique.

Le clonazépam Rivotril est l’un des antiépileptiques les plus prescrits dans les douleurs
neuropathiques en France. Cependant, aucune étude n’a jamais montré son efficacité dans le traitement de ce type de douleurs. Il est en général prescrit pour ses propriétés hypnotiques et anxiolytiques.

La carbamazépine Tégrétol a l’AMM dans le traitement des douleurs neuropathiques. C’est un traitement très utile de la névralgie faciale. Du fait de ses effets indésirables, son utilisation se limite à cette indication.

Au total, la gabapentine et la prégabaline sont les antiépileptiques les plus étudiés dans cette indication et ont une bonne sécurité d’emploi. La carbamazépine et l’oxcarbazépine sont utilisés uniquement dans la névralgie faciale et la lamotrigine a une efficacité variable.

Les anesthésiques locaux

Les anesthésiques locaux ont une efficacité sur les douleurs neuropathiques. L’efficacité de la lidocaïne en topique a été rapportée dans la douleur post-zostérienne et pour les douleurs nerveuses périphériques avec allodynie. Des patchs de lidocaïne à 5% sont disponibles en France sur ordonnance.12

La capsaicine

La capsaïcine, extrait du paprika, est efficace dans la douleur post-zostérienne et les douleurs post-chirurgicales du cancer. Cependant, elle induit des brûlures en début de traitement qui peuvent être responsable d’arrêts.13

Le cannabis

Les cannabinoïdes (voie sublinguale) ne sont pas disponibles en France. Une étude contrôlée multicentrique a récemment rapporté leur efficacité sur les douleurs neuropathiques centrales de la sclérose en plaques.14

Les autres médicaments

D’autres traitements pharmacologiques ont été étudiés avec des résultats controversés, dans les douleurs neuropathiques (méxilétine, bupropion, clonidine, baclofène, kétamine, amantadine).

Les associations de traitements

Les associations de classes différentes d’analgésique sont possibles dans le traitement des douleurs neuropathiques rebelles. Il est important de réserver ces prescriptions aux équipes spécialisées et en seconde intention (gabapentine-morphine, gabapentine-venlafaxine…).15

Recommandations pour les traitements médicamenteux

En 2005 et 2006, des recommendations européennes ont été publiées.7,8,11 Celles-ci mentionnent que le traitement de première intention des douleurs neuropathiques, doit avoir fait la preuve de son efficacité et d’avoir un bon rapport efficacité/tolérance. Sur ces bases, l’équipe de N. Attal (Ambroise Paré, Boulogne) a proposé un algorithme thérapeutique pour le traitement de première et seconde intention des douleurs neuropathiques, notamment périphériques (Figure 1).7


Figure 1 : Stratégie thérapeutique dans les douleurs neuropathiques (traitements de première et seconde intention).7
Traitements non médicamenteux

Neurostimulation

• TENS

La neurostimulation transcutanée périphérique est un traitement largement utilisé par les spécialistes de la douleur pour les douleurs neuropathiques périphériques. Elle utilise la théorie du « gate control » en stimulant les grosses fibres sensitives, qui activent les interneurones inhibiteurs, qui inhibent à leur tour la conduction de l’influx douloureux par les fibres de la douleur (de petit calibre A delta et C). Deux modes de stimulation peuvent être utilisés ; le mode conventionnel et le mode acupunctural. L’indication idéale est une douleur limitée à un seul territoire nerveux périphérique, superficiel, aisément stimulable. En cas d’anesthésie (inefficacité) ou d’allodynie trop sévère (risque de douleur liée à la pose des électrodes) la neurostimulation est difficilement réalisable. En pratique, on prescrit la location du neuro-stimulateur et l’achat des électrodes. Le remboursement est lié à la prescription initiale par un centre de la douleur ou un médecin qualifié (capacité douleur). On apprend au patient à placer les électrodes autocollantes avec gel (en cas d’allergie on proposera des électrodes non autocollantes en ajoutant un gel de contact) et à les relier au neurostimulateur (comme une sorte de baladeur à mettre à la ceinture ou dans une poche de vêtement). On explique au patient comment augmenter progressivement l’intensité du courant (courant de haute fréquence et de faible intensité) jusqu’à ressentir des fourmillements ou des battements indolores dans la zone habituellement douloureuse. Ensuite, il est nécessaire d’évaluer avec le patient la technique et les résultats, assez régulièrement, surtout au début. L’efficacité optimale n’apparaît souvent qu’après plusieurs séances. On commence par 3 à 4 séances par jour de 30 à 60 minutes chacune.16,17 Les contre-indications sont la grossesse et l’existence d’un stimulateur cardiaque. Malgré l’utilisation large de cette technique, peu d’études dans la littérature ont confirmé son efficacité.18

• STIMULATION MEDULLAIRE

La stimulation médullaire est de moins en moins utilisée. Il s’agit d’une technique relevant de centres spécialisés. Cette méthode de stimulation renforce les mécanismes de
« gate control » et bloque la transmission des signaux douloureux dans le faisceau spino-thalamique.

Les indications sont la douleur neuropathique sévère, invalidante et rebelle au traitement médical bien conduit y compris la neurostimualtion transcutanée. L’indication privilégiée est la sciatique neuropathique. En pratique, une évaluation pluri-disciplinaire avec bilan neurophysiologique et consultation psychiatrique sont proposées. Une hospitalisation est nécessaire pour la mise en place sous anesthésie d’une ou deux électrodes percutanées. Les contre-indications sont un conflit disco-radiculaire en évolution, une toxicomanie, un sepsis, des troubles de la personnalité, la recherche de bénéfices secondaires.17,19,20,21

• AUTRES

Compte tenu de la chronicisation fréquente de ces douleurs, une approche globale et multidisciplinaire est indispensable. Les approches non médicamenteuses sont variées. Il s’agit de l’approche cognitivo-comportementale, de la relaxation, de l’hypnose, de l’acupuncture…22

Conclusion

En pratique quotidienne, il est important d’évoquer le diagnostic de douleur neuropathique qui peut passer inaperçu. En effet, il existe des traitements spécifiques efficaces. Les antalgiques classiques et les AINS ne sont pas efficaces. Les antidépresseurs tricycliques, la gabapentine, la prégabaline et les opiacés ont confirmé leur efficacité. La duloxétine, la venlafaxine, le tramadol, les patchs de lidocaïne et la capsaïcine ont montré une efficacité dans certaines indications. En revanche, les résultats sont contradictoires ou l’efficacité est faible pour les IRS, le topiramate, la lamotrigine et l’oxcarbazepine.

La hiérarchie des traitements médicamenteux et leurs associations ont fait l’objet de recommandations internationales. Les modalités pratiques nécessitent des précautions : titration par paliers de plusieurs jours selon l’efficacité et la tolérance, durée de traitement d’au moins 6 mois, prise en compte des comorbidités, monothérapie en première intention, évaluation régulière. Ces traitements médicamenteux s’inscrivent dans une prise en charge globale dans laquelle une information claire du patient est indispensable pour favoriser l’observance (explication de la douleur neuropathique, de sa cause, de son retentissement, intérêt des antidépresseurs, délai pour obtenir une antalgie, effets indésirables attendus…)

Les approches non médicamenteuses selon le modèle bio-psycho-social ont un rôle important à jouer compte tenu de la chronicisation fréquente de ces douleurs.

Bibliographie

1- Bouhassira D, Attal N. Les neuropathies périphériques douloureuses, in Douleurs. Brasseur L, Chauvin M, Guilbaud G. Maloine ed. Paris, 1997, 851p.
2- Attal N. Traitements médicaux des douleurs neuropathiques, in les Douleurs Neuropathiques. Institut Upsa de la Douleur ed 2000, p125-178
3- Duhmke RM, Comblath DD, Hollingshead JR. Tramadol for neuropathic pain. Cochrane Database Syst. Rev. 2004, (2), CD003726. Review.
4- Dworkin RH, Backonja M, Rowbotham MC, et al. Advances in neuropathic pain: diagnosis, mechanisms, and treatment recommendations. Arch Neurol 2003; 60:1524-34.
5- Rowbotham MC, Twilling L, Davies PS, et al. Oral opioid therapy for chronic peripheral and central neuropathic pain. N Eng J Med 2003; 348:1223-1232
6- Sindrup SH, Otto M, Finnerup NB, et al. Antidepressants in the treatment of neuropathic pain. Basic Clin Pharmacol Ther 2005; 96:399-409.
7- Attal N, Cruccu G, Hanpaa M, et al. EFNS guidelines on pharmacological treatment of neuropathic pain. E J Neurol 2006 ; 13 : 1153-1160
8- Finnerup NB, Otto M, McQuay HJ, et al. Algorithm for neuropathic pain treatment: an evidence based proposal. Pain 2005; 118:289-305.
9- Jensen TS. Anticonvulsants in neuropathic pain: rationale and clinical evidence. Eur J Pain. 2002;6 Suppl A:61-8.
10- Gilron I, Flatters SJ. Gabapentin and pregabalin for the treatment of neuropathic pain: A review of laboratory and clinical evidence. Pain Res Manag. 2006 r;11 Suppl A:16A-29A.
11- Gilron I, Watson CP, Cahill CM, Moulin DE. Neuropathic pain: a practical guide for the clinician. CMAJ. 2006;175:265-75.
12- Davies PS, Galer BS. Review of lidocaine patch 5% studies in the treatment of postherpetic neuralgia. Drugs. 2004;64 :937-47.
13- Ellison N, Loprinzi CL, Kugler J, Hatfield AK, Miser A, Sloan JA et al. Phase III placebo-controlled trial of capsaicin cream in the management of surgical neuropathic pain in cancer patients. J Clin Oncol 1997; 15: 2974-80.
14- Rog DJ, Nurmikko JJ, Friede T, Young CA. Randomized, controlled trial of cannabis-based medicine in central pain in multiple sclerosis. Neurology 2005; 65: 812-9
15- Gilron I, Bailey JM, Tu D et al. Morphine, gabapentin, or their combination for neuropathic pain. N Engl J Med 2005; 352:1324-34.
16- Charlton J. La stimulation nerveuse électrique transcutanée (Tens). In ; Douleurs, Brasseur L., Maloine Ed. Paris, 1997, 451p.
17- Brochet B. La neurostimulation transcutanée dans le traitement des douleurs chroniques. Doul et Analg 1996 ; 2 : 39-43.
18- Carroll D, Moore RA, McQuay HJ, Fairman F, Tramer M, Leijon G. Transutaneous electrical nerve stimulation (TENS) for chronic pain. Cochrane Data Base of Systematic Reviews 2000, Issue 4. Art N°: CD003222.
19- Harke H, Gretenkort P, Ladleif HU, Rahmans S. Spinal cord stimulation in sympathetically maintained complex regional pain syndrome type I with severe disability. A prospective clinical study. European J. of Pain 2005; 9, 363-373
20- Lazorthes Y, Siegfried J, Verdie JC, Casaux J. Stimulation médullaire chronique pour le traitement de douleurs neurogènes. Etude coopérative et rétrospective sur vingt ans de suivi. - Neurochir. 1995; 41 : 73-86.
21- Mailis-Gagnon A, Furlan AD, Sandoval JA, Taylor R. Spinal cord stimulation for chronic pain. Cochrane Data Base of Systematic Reviews 2004, Issue 3. Art N°: CD003783.
22- Coutaux A. Traitements non pharmacologiques de la douleur in. La douleur, voies, traitements et monde douloureux. Trèves R. Paris-Madrid ed ; sept 2004, p 67-79




9




Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 8:21


LYRICA

Mis à jour : Jeudi, 21 Octobre 2010.
Antiépileptique
Présentations du médicament LYRICA
LYRICA 25 mg : gélule ; boîte de 56
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 19,24 €.
LYRICA 25 mg : gélule ; boîte de 84
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 28,58 €.
LYRICA 50 mg : gélule ; boîte de 84
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 45,07 €.
LYRICA 75 mg : gélule (blanc et orange) ; boîte de 56
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 44,77 €.
LYRICA 100 mg : gélule (orange) ; boîte de 84
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 64,55 €.
LYRICA 150 mg : gélule (blanc) ; boîte de 56
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 64,25 €.
LYRICA 200 mg : gélule ; boîte de 84
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 93,77 €.
LYRICA 300 mg : gélule ; boîte de 56
Liste I - Remboursable à 65 % - Prix : 93,77 €.
Composition du médicament LYRICA
p gél p gél p gél
Prégabaline 25 mg 50 mg 75 mg
Lactose + + +
p gél p gél
Prégabaline 100 mg 150 mg
Lactose + +
p gél p gél
Prégabaline 200 mg 300 mg
Lactose + +
Prégabaline
Dans quel cas le médicament LYRICA est-il prescrit ?
Ce médicament est un antiépileptique chimiquement apparenté à une substance présente dans le cerveau, l'acide gamma-amino-butyrique (GABA).
Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement :
de certaines formes d'épilepsie en association avec un autre antiépileptique,
des douleurs neuropathiques,
de certaines formes d'anxiété (trouble anxieux généralisé).
Attention
L'utilisation de ce médicament nécessite une suveillance particulière en cas de diabète ainsi que chez les personnes âgées.
Compte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.
Grossesse et allaitement
Grossesse :
Une contraception efficace est recommandée pendant le traitement. Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez rapidement votre médecin. Il appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas.
Allaitement :
Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.
Mode d'emploi et posologie du médicament LYRICA
Ce médicament peut être pris avec au cours ou en dehors des repas.
Posologie usuelle :
Adulte de plus de 17 ans : 150 mg à 600 mg par jour, répartis en 2 ou 3 prises. La posologie est augmentée progressivement en fonction de l'efficacité du traitement.
En cas d'insuffisance rénale, une adaptation de la posologie est nécessaire.
Effets indésirables possibles du médicament LYRICA
Le plus fréquemment : vertiges et somnolence pouvant être responsables de chute, notamment chez la personne âgée.
D'autres effets ont été observés plus ou moins fréquemment : augmentation ou au contraire diminution de l'appétit, euphorie, confusion, état dépressif, troubles sexuels, irritabilité, troubles de la vision, essouflement, nez bouché ou sec, bouche sèche, troubles digestifs, bouffées de chaleur, variation de la tension, sueurs, douleurs musculaires ou articulaires, fatigue, œdème, prise de poids.
Laboratoire Pfizer

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Mar 7 Déc 2010 - 9:36

Le supplément de base pour les articulations
il est indiqué dans les troubles articulaires de type osteo-arthrite, arthrose, les infections, les maladies ulcéreuses de l’intestin et les crampes insuliniques, il donne de bons résultats.
Le délai d’action est de 2 à 8 semaines puisqu’il agit en stimulant la synthèse endogène des macromolécules manquantes.
Mécanisme d’action
il vise à stimuler la synthèse des diverses substances glycosylées de l’organisme.il n’utilise pas les mécanismes classiques de biosynthèse de la glucosamine. Ces réactions peuvent se faire sans l’enzyme glucosamine synthétase. (composé permettant d’activer la réaction de synthèse)
Posologie et effets secondaires
Par voie orale, le dosage suggéré est de 50 mg/kg trois fois par jour au repas, pour un minimum de 8 semaines.
Les effets secondaires sont mineurs et souvent semblables au placebo. On rencontre quelques cas de diarrhée et de démangeaison. (rash)

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 9:41

Tu as repondu pour le prégabaline??

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par meroua2 le Mar 7 Déc 2010 - 9:49

c bon Cool Cool

meroua2
Analeptique

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 37
Localisation : oran
Date d'inscription : 20/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 9:55

yeah

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 10:41

Chondroflex?(sulfate de glucosamine).

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 10:44

Info Boutique
L'Arthrose (Broché)
Confort Articulaire
Souplesse / SoupleX
Huile essentiel / Omega3
Regime / Gold Satiété
Célebrale / Ginkgo
Energie / Bois de velours
Accueil > Info Boutique > Vitalité & Santé > GLUCOSAMINE

La Glucosamine

, principale composante du sulfate de glucosamine, est un sucre aminé qu’on retrouve dans certains composés naturels. La principale source est la chitine polysaccharide de soutien de la carapace des crustacés. Elle est également un constituant de nombreux oligosaccharides (lait maternel), polyholosides bactériens, glycoproteines, glycoaminoglycannes du tissu conjonctif (acide hyaluronique) et du plasma (immunoglobulines ).C’est dans le foie, siège des réactions de biosynthèse, que la teneur en glucosamine est la plus élevée. L’apport alimentaire de la glucosamine peut se faire en consommant de la betterave à sucre ou des germes de soja qui renferment une quantité appréciable de glucosamine; cependant, l’organisme est capable d’en fabriquer à partir de sucre tels que le glucose ou le fructose qu’il condense avec un acide aminé, la glutamine. On trouve ces composés à l’origine de la biosynthèse de la glucosamine dans la majorité de nos aliments (les fruits, les céreales, les féculents, les viandes, les poissons etc.…).
En cas d’agressions et de traumatismes importants au niveau du foie, du sang, du système digestif et du tissu conjonctif, on assiste à un manque de glycoproteines, glycoaminoglycannes à base de glucosamine.Ces carences installent des inflammations, infections et déséquilibres métaboliques dans l’organisme. On les combat habituellement à l’aide d’anti-inflammatoires (ibuprophen), des anti-infectieux (antibiotiques) et des facteurs lipotropes (bétaïne) qui n’agissent pas toujours sur les causes de la pathologie mais sur les symptômes. Ainsi, Les anti-inflammatoires sont plus rapides pour soulager les symptômes de l’arthrose et de l’osteo-arthrite, mais ont des effets négatifs sur le cartilage et sur l’évolution de la maladie articulaire. L’administration par voie orale du sulfate de glucosamine apporte un soulagement après deux semaines de traitement.

Utilisé, de façon générale dans les troubles articulaires, le sulfate de glucosamine pourrait avoir d’intéressantes applications thérapeutiques en matière d’infections, de troubles métaboliques au niveau du foie et des maladies inflammatoires du système digestif. Dans les cas d’infections, les anti-infectieux peuvent être associés à la sulfate de glucosamine pour induire une augmentation de la quantité d’immunoglobulines(Macromolécules glycoprotéiques du plasma) dans le corps. Il prépare ainsi l’organisme à mieux se défendre contre les éléments microbiens.Le sulfate de glucosamine posséde un pouvoir lipotrope, au même titre, que la bétaïne, mais la combinaison des deux substances ne conduit pas à la potentialisation de cette propriété. La bétaïne, pour lutter contre l’arthérosclérose, agit en résorbant l’excès de lipides tandis que Le sulfate de glucosamine atteindra le même objectif,en empêchant la synthèse d’acides gras. On peut donc conseiller son utilisation, pour rétablir l’équilibre dans les cas de surcharges lipidiques et glucidiques comme le diabète et les jeûnes glucidiques.

Mécanisme d’action
L’apport exogène du sulfate de glucosamine vise à stimuler la synthèse des diverses substances glycosylées de l’organisme. Le supplément en sulfate de glucosamine n’utilise pas les mécanismes classiques de biosynthèse de la glucosamine. Ces réactions peuvent se faire sans l’enzyme glucosamine synthétase. (composé permettant d’activer la réaction de synthèse)

Posologie et effets secondaires
Par voie orale, le dosage suggéré est de 50 mg/kg trois fois par jour au repas, pour un minimum de 8 semaines.
Les effets secondaires sont mineurs et souvent semblables au placebo. On rencontre quelques cas de diarrhée et de démangeaison. (rash)

Indication
Le sulfate de glucosamine est indiqué dans les troubles articulaires de type osteo-arthrite, arthrose, les infections, les maladies ulcéreuses de l’intestin et les crampes insuliniques, il donne de bons résultats.
Le délai d’action du sulfate de glucosamine est de 2 à 8 semaines puisqu’il agit en stimulant la synthèse endogène des macromolécules manquantes.

Bibliographies
Teboul, Jean Marc
Contribution à l’étude de la glucosamine
Thèse de doctorat en pharmacie 1970 Université d’Aix en provence (France)

Curt, Yvette
Contribution à l’étude clinique et thérapeutique de l’inflammation chronique du tissu conjonctif.
Thèse de doctorat en médecine 1986 Université de grenoble (France)

Chevalier, Paul
Immunologie sanguine et groupes sanguins
Monographie 1990 Edition Hachette

Informations légales| Conditio

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par soupharm le Mar 7 Déc 2010 - 11:31

MEDICAMENT "X" ????

POSOLOGIE:
[size=9][size=9]1 sachet (soit 10 ml) 3 fois par jour après les 3 principaux repas et éventuellement le soir au coucher.

Cette posologie peut être doublée en cas de reflux et d'inflammation oesophagienne sévères.

Bien malaxer le sachet avant emploi.

Les caractéristiques physicochimiques de "X", formé au contact du liquide gastrique acide, lui confèrent les 3 propriétés suivantes :

. sa légèreté lui permet de flotter au-dessus du contenu gastrique au niveau de la jonction gastro-oesophagienne,

. sa viscosité et sa cohérence forment une barrière physique qui s'oppose au reflux (diminution du nombre de reflux). En cas de reflux sévère, X régurgite en premier dans l'oesophage et s'interpose entre la paroi oesophagienne et le liquide gastrique irritant.

. son pH alcalin ses substitue au pH acide du liquide de reflux. La pH-métrie gastrique montre que l'administration de X augmente le pH de 2 unités au niveau du cardia mais ne modifie pas le pH dans le reste de l'estomac.

- Son efficacité pharmacologique est confirmée par des études de pH-métrie oesophagienne qui montrent que X réduit de façon significative le pourcentage de temps global passé à pH acide dans l'oesophage (pH < 4), ainsi que le nombre et la durée des épisodes de reflux.

- L'efficacité de X sur les symptômes de reflux a été globalement établie chez des patients ayant eu une oesophagite de grade I ou II préalablement cicatrisée.

soupharm
Régulateur

Féminin Nombre de messages : 39
Localisation : sba
Date d'inscription : 20/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Esculape le Mar 7 Déc 2010 - 12:04

GAVISCON(Alginate de sodium-bicarbonate de sodium.)

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Trouvez le médicament!!!!!!!!! - Page 2 Empty Re: Trouvez le médicament!!!!!!!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: Officine

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum