Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

La Raison.

 :: La caféte :: Religion

Aller en bas

La Raison. Empty La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:40


Qu'est-ce que la Raison?

La Raison est l'ensemble des facultés mentales qui permettent notre conscience du réel.

Sens et étymologie, expressions, proverbes et citations

Sens
> Etymologie: « raison 980, Passion, du lat. ratio, rationis, calcul, compte, d'où « faculté de raisonner, raisonnement, motif », etc. [...] » (Nouveau Dictionnaire Etymologique et Historique - Larousse 1971 - Albert Dauzat, Jean Dubois, Henri Mitterand)
> Le concept de « raison » serait approximativement aujourd'hui et d'après les définitions, la faculté de penser permettant la compréhension des choses, et donc de juger, de distinguer le vrai du faux, et serait opposée à l'affectif. Egalement et hormis le sens de « raison arithmétique et géométrique » en mathématique, le mot « raison » peut-être entendu au sens de « cause », elle-même réduite au sens de « motif » (raison>motif) ( la « raison » de quelque chose ou d’une situation, la « raison d’être ») ou de motivation (« raison de vivre »).
Extraits de définitions >>>
Haut de page

Les expressions
Certaines expressions faisant -- apparemment -- référence au sens premier, constituent des « glissements », ou des détournements de sens involontaires. Ainsi et notamment « avoir raison » qui, logiquement au sens premier, signifie que ce que l’on dit coïncide bien avec la part réalité concernée (l'« objet »), peut également vouloir dire « paraître avoir raison », « gagner », « vaincre quelque chose ou quelqu’un », ou encore « imposer une situation » (« avoir raison de ») (La majorité a toujours raison…). De la même manière « vouloir avoir raison », qui devrait logiquement signifier « chercher à avoir réellement raison », c’est-à-dire chercher à dire une vérité (quelque chose de juste), signifie en fait chercher à imposer son point de vue, à le faire reconnaître comme juste, et ce quel qu’en soit sa justesse (c'est à dire son degré de véracité). Également, dire de quelqu’un qu’« il a toujours raison » signifie la plupart du temps que la personne arrive toujours à « justifier » ses positions, qu’elles soient ou non exactes. Enfin « avoir ses raisons » signifie qu’il existe des faits suffisants pour justifier (ou expliquer) ses actes ou ses prises de positions. De même, dire qu’« il n’y a pas de raison », ou qu’« il n’y a aucune raison », à un acte ou à un état de choses (crée par l’être humain), signifie qu’il n’existe à cela aucune justification, aucun motif (raisonnable).
Autres expressions
> Raison au sens premier de capacité de comprendre (objectivement), d'accéder à une certaine conscience du réel...
Perdre la raison - Être privé de raison - Quand la raison s'égare - Quand la raison s'affaiblit - Ne pas vouloir entendre raison - Faire entendre raison à quelqu'un - Inaccessible à la raison - Avec raison - Défi à la raison - À tort ou à raison ...
> Raison au sens de cause/motif...
Sans raison apparente - Sans raison - La raison de quelque chose - Donner une ou des raisons - Donner raison à quelqu'un - Raison de plus... - Raison de croire, de penser ou de faire quelque chose - Avoir de bonnes raison s - Raison d'Etat - Avoir ses raisons - Avoir une raison valable - Ce n'est pas une raison! - Pour des raisons qui... - Pour des raisons de ... - Pour une raison ou pour une autre - Pour la bonne raison - Pour la bonne et simple raison que... - Pour la seule raison que... - Avec juste raison - Bonne ou mauvaise raison - À plus forte raison - A juste raison - Invoquer une raison - Trouver une raison - Se faire une raison - ...
> « Avoir raison (de)» au sens de « gagner », imposer son point de vue (quelqu'en soit la justesse)...
- Finir par avoir raison - ...
> La raison en mathématique....
- Raison d'une progression - À raison de deux fois par semaine ...
Autres
- La raison de plus fort - ...
Haut de page

Les proverbes et les citations
Les proverbes comme les expressions sont des productions, la plupart du temps, plus intuitives que réfléchies, et empiriques, c'est à dire basées sur des constatations et/ou des impressions. Malgré cela les anciens proverbes semblent être l’émergence d’un certain bon sens aujourd’hui disparu, et expriment souvent des vérités plus ou moins approximatives.
Je me suis efforcé ici d’extraire de l’ensemble des citations trouvées celles qui me paraissent les plus pertinentes et justes (ou plus ou moins). Puis quelques unes à mon sens erronnées et criticables...

Vous n'avez pas raison ou tort parce que d'autres sont d'accord avec vous. Vous avez raison parce que vos faits sont exacts et votre raisonnement est juste.
(Warren Buffett)(1) Commentaire

L'homme est un animal raisonnable.
(Aristote)(2) Commentaire

Mieux vaut avoir approximativement raison qu'avoir précisément tort
(Warren Buffett)(1) Commentaire

L'homme libre est celui qui ne craint pas d'aller jusqu'au bout de sa raison.
(Jules Renard)(« Journal ») (Cool Commentaire

Le but du monde est que la raison règne. L'organisation de la raison est le devoir de l'humanité.
(Ernest Renan)(2) Commentaire

L'existence n'a pas de raison d'être, elle est au-dessus de toutes les raisons.
(Miguel de Unamuno)(2) Commentaire - Citation connexe -

Plus vous trouverez de raison dans un homme plus vous trouverez en lui de probité
(Diderot) (4) Commentaire

Mieux vaut obéir sciemment à ses passions qu'avilir sa raison à les justifier.
(Jean Rostand)(« Pages d'un moraliste ») (Cool Commentaire

J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers.
(Montesquieu)(« Mes pensées ») (Cool Commentaire

Si la raison nous permet d'appréhender les obstacles, c'est la passion qui les renverse.
(Romain Guilleaumes) (« Errance »)(Cool Commentaire

L'amour n'est ni raisonnable, ni raisonné ? C'est une évidence, une intuition.
(Anne Bernard)(2) Commentaire

Aimer, c'est donner raison à l'être aimé qui a tort.
(Charles Péguy )(6) Commentaire

Un sage se distingue des autres hommes, non par moins de folie, mais par plus de raison.
(Alain)(6) Commentaire

On n'aime vraiment que lorsqu'on aime sans raison
(Anatole France)(4) Commentaire

On ne se soucie pas tant d'avoir raison que l'on se soucie de faire croire qu'on a raison: c'est ce qui fait que l'on soutient son opinion avec opiniâtreté, après même qu'on a reconnu qu'elle est fausse. (Pierre d' Ailly ) ( « Pensées diverses » -1678-) (6) Commentaire

En trop parler il n’y a pas de raison
(adage français XVIème siècle)( 3) Commentaire - Proverbes et expression connexes -

La raison, c'est l'intelligence en exercice; l'imagination c'est l'intelligence en érection.
(Victor Hugo)(4) Commentaire

Comparaison n’est pas raison
(proverbe ancien du XIII siècle)(5) Commentaire

Dès qu'un sentiment s'exagère, la faculté de raisonner disparaît.
(Gustave Le Bon)(« Hier et demain »)(Cool Commentaire

Raisonner sur l'amour, c'est perdre la raison.
(Stanislas de Boufflers)(Cool Commentaire

Esprit? Raison qui finement s'exprime.
(Marie-Joseph Chénier)(2) Commentaire
Prouver que j'ai raison serait accorder que je puis avoir tort
(Beaumarchais)(4) Commentaire

La raison du plus fort est toujours la meilleure
(Jean de La Fontaine)
Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.
(Pascal )(4)

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:40

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point
(Pascal)

Cet ancien adage est des plus connus et des plus cités. Pourtant, il ne me parait pas être des plus justes…
D’abord on joue ici avec l’emploi du mot « raison » à deux sens différents: Dire que « Le cœur à ses raisons… » signifie que les comportements sentimentaux et amoureux ont des « motifs ». La deuxième proposition, « …que la raison ne connaît point », signifie que l’ « esprit rationnel » (la « Raison ») ne peut les comprendre, ou ne les considère pas..
Ensuite, le sens principal au quel fait référence cette deuxième proposition correspond à une idée répandue et réductrice de la Raison confondue avec « pragmatisme ». On confond la Raison avec le comportement « raisonnable » (au sens courant (1)) accordant la priorité aux considérations pratiques et visant à uniquement résoudre des problèmes au plan pratique. Les motivations d’ordre psychologiques et sentimentales étant donc hors du champs de considération. Et l’esprit rationnel (ou la Raison) serait confondu avec « esprit étroit », ou « borné » (2)…

Mais la Raison étant (dans le principe) la faculté de comprendre (et donc de juger et de distinguer le vrai du faux), et si elle est suffisamment développée, l’esprit de raison ne peut qu’être le plus à même de comprendre le fonctionnement des êtres et donc leurs motivations, les « raisons » de leurs actes et comportements… Mais il s’agit du comportement analytique de recherche de compréhension et d’objectivité (au sens d‘usage (3)), et qui n’est pas celui de la personne au moment où elle « fonctionne » sur le mode émotionnel, car prise dans un système de relations et d’échanges ou dominent les sentiments et les émotions.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:40

L'homme est un animal raisonnable.
(Aristote)

Il faut tout d’abord préciser que le sens du mot « raisonnable » n’est très probablement pas à comprendre au sens courant, ou sens d’« usage », de « comportement mesuré, guidé par la raison et la sagesse, et de capacité de maîtrise de ses impulsions (…)». Car cette citation signifierait dans ce cas que ce qui nous distingue des animaux serait cette capacité de mesure et de maîtrise. Il semble beaucoup plus logique d’attribuer à ce mot son sens philosophique: Qui est « raisonnable », est capable d’activité logique, de raisonnement (TLFI). En d’autres termes, être « raisonnable » signifie ici posséder une Raison; c’est-à-dire cette « activité pensante » qui nous permet de comprendre et de juger.
Comprise de cette manière cette citation signifie donc que ce qui nous distingue des autres espèces est cette aptitude à la pensée et au raisonnement..
Que pourrait-on contester à cela? Que la possession de la Raison n’est pas la seule différence entre l’espèce humaine et les autres? C’est vrai; mais affirmer cela ne signifie pas nécessairement que la Raison est la seule différence. Tout au plus la différence essentielle, la plus importante? Il y a une multitude d’autres différences: Tout d’abord la possession de langages élaborés, ensuite l’existence de sentiments, puis l’existence des identité masculine et féminine qui vont au-delà des différences purement génitales entre les mâles et les femelles (...). Mais je pense aussi que la possession de la raison, de la pensée, est indissociable de l’ensemble des autres caractères qui constituent notre spécificité...

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:51

Mieux vaut obéir sciemment à ses passions qu'avilir sa raison à les justifier
(Jean Rostand)

Cette opinion exprimée ici par le célèbre biologiste et écrivain m’apparaît comme étant dictée par la Raison. Mais il faut préciser que, tout au moins au moment où cela a été dit, ce que l’on appelle des « passions » sont des comportements strictement émotionnels, et (donc) dont les raisons et motivations profondes sont purement « interieures » à soi. Les « justifier », consiste à leur trouver des raisons en regard de nécessités « exterieures ». Et la Raison qui se résume à la faculté de comprendre, est (ou était?) habituellement utilisée pour comprendre la réalité « extérieure à soi ». Par suite et dans l’usage, un comportement de raison, ou « raisonnable », est un comportement qui tient compte des nécessités de cette « réalité extérieure »(*).

Par ailleurs, vivre en se laissant guider par son émotionnel et agir selon ses penchants, est psychologiquement plus confortable que se contraindre à agir selon des nécessités extérieures. Et si faire ce choix est égoïste, il révèle quand même une démarche intellectuelle honnête dans la mesure où l‘on ne tente pas de le justifier de manière rationnelle et en regard de nécessités extérieures à soi-même.
A l’inverse, essayer de justifier en regard de nécessités extérieures des comportements égoïstes, revient à utiliser sa capacité d’entendement, sa raison, pour au contraire, tromper, embrouiller. Et c’est cela qui est « avilissant » pour la Raison.

Mais cela va à mon sens bien au-delà.
La capacité de comprendre est inséparable de l’honnêteté intellectuelle; car l’inverse qui mène au mensonge est aussi l’acceptation délibérée de l’illusion. Accepter la malhonnêteté intellectuelle ne peut donc à mon sens qu’amener, non seulement la perversion, mais aussi la dégradation de cette faculté. Être à l’inverse bien conscient de ses actes et du fait que nous obéissons plus ou moins à des nécessités égocentriques, sans chercher à se mentir sur cela, peut à mon sens préserver notre Raison.
*)Ce que l’on désigne par « réalité extérieure » est en fait la réalité (de laquelle nous faisons intégralement partie) diminuée de nous-même.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:55

Si la raison nous permet d'appréhender les obstacles, c'est la passion qui les renverse.
(Romain Guilleaumes)

Dans la mesure où la Raison est ce qui permet notre conscience du réel, et par conséquent et entre autres choses de distinguer le vrai du faux, elles nous permet aussi (évidemment) « d'appréhender les obstacles ».
Par ailleurs et comme il est reconnu, les passions et les sentiments (dont l’objet n’est pas de « comprendre » les choses), lorsqu’ils deviennent forts et prédominants, font « dérailler » la Raison. La « raison » de cela me parait simple à comprendre: ce n’est plus elle qui nous dirige…
Si Raison et passions sont considérées comme antinomiques, il me parait que sur le plan pratique la Raison seule ne nous permet pas de mener à bien les agissements dont elle nous permet par ailleurs de comprendre la nécessité. En effet, et à mon sens , la Raison comme la conscience sont des facultés spécifiquement et essentiellement cérébrales. Et pour agir il faut en avoir la force, l’énergie, le courage; or cela est du domaine de l’émotionnel. Ainsi et par exemple, comme l’exprime cette phrase citée de Romain Guilleaumes, si la Raison nous permet d’avoir conscience des obstacles, dans la mesure où ces obstacles paraissent importants, voire « insurmontables », l’énergie pour les surmonter ne peut être fournie que par la passion, ou des sentiments forts comme la peur ou la colère…

Cela peut paraître contradictoire. Mon opinion est qu’il s’agit à l’être de savoir gérer ses passions et ses sentiments, et non de « supprimer » une partie ou l’autre.
Par ailleurs, c’est à la Raison d’être la « gestionnaire » et de déterminer les agissements. Si c’est l’inverse, si les sentiments et les passions prennent le pas sur la Raison, alors cela nous ramène à l’irrationnel; et l’irrationnel généralisé nous amène à un monde chaotique où l’erreur et l’injustice sont systématiques.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:56

L'amour n'est ni raisonnable, ni raisonné ? C'est une évidence, une intuition.
(Anne Bernard)

Contrairement à l’adage d’Aristote, L’homme est un animal raisonnable, le mot « raisonnable » est ici à prendre selon son sens d’usage: Comportement mesuré, guidé par la raison et la sagesse, et capacité de maîtrise de ses impulsions.
« Être raisonnable » signifie en général un comportement tenant compte des nécessités du monde. Concernant nos désirs et nos projets, il consiste ici aussi à tenir compte de la réalité (« générale ») pour évaluer leur « faisabilité ». Il semble aussi que le côté « raisonnable » consiste à attribuer la priorité aux nécessités du « collectif » sur celles de l’ « individuel », ou encore du « long terme » sur le « court terme ». Le « raisonnable » implique en général de la prudence et de la réflexion.. Lorsque nous sommes mû par l’amour , notre objectif est l’accomplissement de nos désirs amoureux, quelque soit leurs conséquences. Cet objectif est donc prioritaire sur tout. Nos comportements sont plus passionnés que « réfléchis ».
Mais si étant sous l’emprise de l’amour nous nous soucions de l’intérêt général par exemple, des autres, de notre environnement, c’est alors notre « côté raisonnable » qui agit.
Par ailleurs une personne éperdument amoureuse, ou passionnée, comme tout être humain ne possède pas moins une raison. Et si l’amour ou la passion étant dominant il détermine l’objectif, le moyen pour atteindre cet objectif peut-être élaboré par la raison (V Raison et obscurantisme). D’une manière plus générale tout être possède un côté émotionnel, et donc une capacité ainsi qu’un besoin d’amour, et un côté Raison (ou « raisonnable »?) qui permet d’agir. Et nous pouvons être « plus » sous l’emprise de l’un ou de l’autre(1).
Il semble que le développement du « côté raison » amène un intérêt plus porté sur le monde, le « collectif » (et de sa compréhension) et les autres, et l’emprise de l’amour et/ou de la passion la « focalisation » sur un but en rapport avec cet amour et/ou cette passion. Et l’amour serait « à la base », égoïste.
Mais le sentiment d’amour peut-être à différents niveaux d’évolution…
Ainsi et à l’extrême, le « système » des religions visent à utiliser le sentiment d’amour pour le sublimer et faire ainsi que l’être passe de la recherche de l’intérêt personnel à celui de l’intérêt général. Mais comme dans tout comportement passionné, étant donné que la Raison n’est pas dominante, l’être n’a pas cette faculté de jugement sur l’idéologie qu’il reçoit (2)…

Au final cette citation exprime simplement l’antinomie de l’Émotionnel et de la Raison…


Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 5:57

Aimer, c'est donner raison à l'être aimé qui a tort.
(Charles Péguy )

C'est une affirmation qui me semble des plus lucides. Elle exprime cette simple réalité que lorsque l'on aime, c'est l'amour, l'émotionnel qui domine en nous, et non notre Raison. Et cela sous-entend de manière quasi évidente la dichotmie de l'être, et cette antionomie entre le comportement de raison reposant sur le désir de comprendre, et l'amour reposant sur la recherche de la satisfaction du désir amoureux. Lorsque nous sommes sous l'influence de l'amour, peu nous importe donc de savoir ou de faire savoir quelle est la vérité; ce qui nous importe est de défendre la personne aimée, et protéger l'image que l'on a d'elle (pour ne pas la dévaloriser, ce qui serait un risque pour nos propres sentiments).

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 6:00

On n'aime vraiment que lorsqu'on aime sans raison
(Anatole France)

Si cette affirmation peut être à mon sens considérée comme vraie, cela ne tient qu'au sens très précis du mot « raison » ici employé au sens d'usage de « cause » extérieure à l'être. Et en effet on aime véritablement lorsqu'il n'y a pas de motif tel un intérêt économique ou stratégique.
Pourtant, l'amour (véritable!) comme toute chose existante, possède bien une (ou des) cause(s); mais INTERIEURE(S) aux êtres, et probablement profondément inconsciente(s). Une part de ces causes peut être également très personnelle. Et le principe commun à tous et à toutes qui amène l'existence de ce sentiment, est le simple fait sociobiologique d'une attirance sexuelle excessivement puissante en partie « sublimée » (V féminité et masculinité).

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 6:03

La raison, c'est l'intelligence en exercice; l'imagination c'est l'intelligence en érection
(Victor Hugo)


Comme bien d’autres ici, cette citation me parait juste; elle est en même temps et probablement une expression plus ou moins intuitive, plus ou moins raisonnée.
La première proposition exprime une relation étroite entre les concepts de « raison » et d’ « intelligence ». A mon sens, ces deux mots sont non seulement étroitement liés, mais équivalents (bien qu‘il y ai des nuances comme entre tous les synonymes). Il me parait en effet que l’intelligence comme la Raison est ce qui nous permet de comprendre les choses et les faits. Et cette faculté fait appel à celle d’établir des relations entre les choses, et d’effectuer des raisonnements. Elle nous permet donc également de porter des jugements sur les choses, et (dans le principe) de distinguer le vrai du faux.
La deuxième proposition: Il y a lieu ici de préciser, d’en expliquer les termes: « Érection », intuitivement, dans une démarche littéraire et/ou poétique, parait exprimer la notion d’exacerbation; l’exacerbation de l’intelligence, qui serait l’ « imagination ». Mais l’imaginaire dont il s’agit ici est à mon sens différent du sens d’ « imaginaire de rêve » qu’on lui donne très (trop) souvent aujourd’hui. C’est la capacité d’aller au-delà de ce que l’on peut percevoir. Ce serait en quelque sorte la capacité de « voir » mentalement ce que l’on ne perçoit pas, mais qui existe « réellement ». Et c’est précisément, dans le principe, ce que permet l’intelligence.
L’ensemble des deux propositions semble vouloir dire que l’imagination (« réaliste »!), serait de l’intelligence plus exacerbée que la Raison, comme atteint dans un état d’excitation…

LIS CELA DREAMS!!!!!!!!!

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 6:11

Raisonner sur l'amour, c'est perdre la raison.
(Stanislas de Boufflers)

La raison d’être de cette affirmation pourrait être que raisonner, analyser, et chercher à comprendre l’amour amènerait probablement à le démystifier. Et les concepts de mystification et de mystères font précisément partie de l’univers de l’amour et y ont nécessaires. Cela est à mon sens incontestable lorsque l’on est dans une relation amoureuse. Mais d’une manière générale, il me parait important de nous efforcer de comprendre toujours mieux la réalité, y compris donc les choses afférentes à l’amour.

Par contre, dire « raisonner en amour c’est perdre la raison » serait alors totalement incontestable. Cela exprimerait la dichotomie entre l’univers de la Raison (et de la conscience), et celui de l’émotionnel (et de l‘amour), et surtout la nécessité de ne pas les confondre. Et les « mélanger » serait le fait de la non conscience de cette nécessité, c’est-à-dire précisément d’une faiblesse de la raison.

En effet, notre part émotionnelle s’accommode mal des qualités et/ou des comportements nécessaires dans l’univers de la Raison et de la conscience; par exemple et notamment la prudence, le doute et la réflexion. C’est au contraire la spontanéité , la confiance en soi et dans l’autre, la passion, l’intuitif et l’instinctif qui doivent dominer dans le domaine de l’amour.
Inversement, et considérant la conscience de la réalité en générale, les comportements spontanés instinctifs et passionnés, sont générateurs d’erreurs et d’illusions. Ils sont donc antinomiques à la raison…
[...] si notre vie affective nous fournit l'énergie, la motivation pour développer notre pensée, le « mélange », la confusion des deux, ne peut amener qu'une conscience fondamentalement erronée, une vision irrationnelle de la réalité…
[...]
D’UNE CERTAINE MANIERE, LA PENSEE ET L'EMOTIONNEL SE FONT RECIPROQUEMENT DISFONCTIONNER.
Lorsque la pensée est trop présente dans le domaine de l'amour et des passions, lorsque nous raisonnons à tout propos, nous annihilons notre « capacité de vie », notre spontanéité (notre « naturel »), par la gêne, nous inhibons notre fonctionnement émotionnel, nous devenons peu viables, affectivement diminués. Lorsque l'émotionnel dicte des actes, des idées et des prises d'opinion, c'est la déraison (9). Tout le monde sait cela implicitement ; ne considère-t-on pas que l'amour, la haine ou la colère entraîne la déraison ? Egalement, l'histoire regorge d'exemples édifiants de phénomènes collectifs montrant que lorsque les passions et les sentiments se déchaînent, la Raison s'efface.
[...]
Il devient aujourd'hui urgent, pour le bien de l'humanité, pour sa survie, de résoudre
véritablement cette contradiction. Nous devons à mon sens et impérativement séparer le domaine des émotions et de l’imaginaire de rêve de celui de la pensée; l'homme doit pouvoir penser librement, préserver sa rationalité, tout en gardant son aptitude à s'émouvoir et à réagir émotionnellement. Il doit devenir capable de « croire » ou de rêver à quoi que ce soit, sans que cela ne soit au détriment de sa conscience de la réalité. L'idée est d'être comme lorsque l'on pénètre émotionnellement dans l'univers d'un roman ou d'un film, tout en étant conscient qu'il ne s'agit pas de la réalité mais d'une expression humaine. Il me semble d'ailleurs que plus l'être est évolué plus il est capable de bien différencier l'imaginaire du réel.
L'idéal serait à mon sens d'être capable de s'émouvoir devant le merveilleux comme un enfant devant le conte de Noël, tout en connaissant la vérité, sans être dupe. [...]

Extrait de La Planète Raison / Pensée et Emotionnel I

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Esculape le Sam 11 Déc 2010 - 6:17

Esprit? Raison qui finement s'exprime. (Marie-Joseph Chénier)

Le mot « Esprit » est définit dans le TLFI et en tout premier lieu comme « Souffle vital, principe de vie ». Ce serait cette chose indéfinissable et insaisissable qui anime le corps et constituerait la personnalité, la vie émotionnelle et mentale. Mais il me parait que dans cette citation il aurait le sens qu’il a dans l’expression « avoir de l’esprit ». Ce serait une aptitude à saisir les finesses des situations et des discours, et un sens de l’à-propos indissociable de l’humour. En Bref, une personnalité fine et d’un bon sens intuitif. avec l’idée d’être en plus agréable et brillant.

La Raison, du fait qu’elle est la faculté de compréhension et d’analyse qui permet cette faculté de jugement, revient à un bon sens conscient et analytique. Mais elle semble avoir cette réputation d’être caractérisée par un manque de finesse. Ce qui est selon moi faux, car ce n’est que le manque de développement d’une Raison encore trop jeune aujourd’hui qui confère fréquemment ce manque de finesse et cette maladresse à ceux qui en font usage. Mais surtout, il n’y a pas dans le fait de faire preuve de raison, et à la différence de celui de faire preuve d’esprit, l’idée de recherche de paraître (ou d’être, mais dans l‘idée essentielle de paraître) brillant et fin pour être agréable.

Ainsi l’esprit et la Raison apparaissent comme du bon sens qui serait dans la cas de l’esprit, plus fin que dans le cas de la Raison. Ou encore, « avoir de l’esprit » serait en fait « faire preuve de raison », mais finement, élégamment, ainsi que l’exprime cette citation.

Mais considéré à son véritable sens, l’Esprit ne serait il pas quelque chose de plus vaste que la Raison, englobant celle-ci avec la vie émotionnelle? Et la Raison ne serait-elle une partie de l’Esprit apparue très récemment en regard de l’Évolution?…

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Raison. Empty Re: La Raison.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: La caféte :: Religion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum