Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Recherche bénévoles/étudiants/scouts/projets solidaires 2015
Mer 5 Nov 2014 - 7:34 par jvsi

» OFFRE D EMPLOI
Mer 29 Oct 2014 - 12:18 par ysoumia

» QCM toxicologie
Jeu 23 Oct 2014 - 17:57 par APOLO

» tout les cours de 1ère anné pharmacie
Lun 13 Oct 2014 - 8:49 par hossam

» حملة العشر الاوائل من دي الحجة
Mer 1 Oct 2014 - 12:13 par asiam

» CAMPS CHANTIERS ALLECHANTS/VACANCES UTILES/PROJETS PERENNES
Jeu 25 Sep 2014 - 10:51 par togoplus

» VACANCES SOLIDAIRES
Jeu 25 Sep 2014 - 10:49 par togoplus

Novembre 2014
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2764 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Amel-amm

Nos membres ont posté un total de 61988 messages dans 3410 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 240 le Ven 18 Fév 2011 - 13:51

Hypotension : qu’est-ce que c’est?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hypotension : qu’est-ce que c’est?

Message par Esculape le Mer 15 Déc 2010 - 8:33

Hypotension : qu’est-ce que c’est?

L'hypotension artérielle est caractérisée par une faible pression du sang sur la paroi des artères. Cette faible pression peut être soutenue ou transitoire, occasionnelle ou fréquente. Ce n’est pas une maladie en tant que telle, mais plutôt un symptôme.

Au repos, plusieurs personnes en bonne santé ont une pression sanguine légèrement plus basse que la normale (la normale est fixée à 120/80 ou 115/75, selon le pays). C’est généralement le cas des athlètes et des personnes qui s’entraînent régulièrement. On y voit le signe d'une bonne santé cardiovasculaire.

Cependant, une baisse soudaine de pression sanguine peut s’accompagner d’étourdissements et de faiblesse durant quelques secondes, et parfois d’un évanouissement. Ces symptômes apparaissent généralement après qu’on se soit levé rapidement d’une chaise ou d’un lit. Ils reflètent un manque d’apport sanguin au cerveau.
Des personnes de tout âge peuvent avoir des symptômes d’hypotension de façon occasionnelle, y compris de jeunes adultes en santé. Les personnes de plus de 65 ans sont néanmoins celles qui en souffrent le plus souvent, ce qui reflète le ralentissement d’adaptation du système nerveux autonome. Chez 20 % d’entre elles, le phénomène survient régulièrement et peut avoir plusieurs causes. Il est alors important de consulter un médecin afin d’en rechercher la ou les causes. Les personnes alitées ainsi que les femmes enceintes y sont aussi plus sujettes.

Diagnostic
Contrairement à l’hypertension, il n’existe pas de valeur seuil qui définit l’hypotension. S’il n’y a pas de symptômes, plus la pression artérielle est basse, meilleure est la condition cardiovasculaire. Pour poser son diagnostic, le médecin se base surtout sur les symptômes. Cela dit, ceux-ci apparaissent habituellement lorsque la pression systolique se situe en dessous de 100 ou 90 mm Hg (millimètres de mercure). On peut obtenir une évidence d’hypotension orthostatique si, en passant rapidement de la position couchée à la position debout, la pression baisse de plus de 30 mmHg systolique sur 15 mmHg diastolique.

Causes
Voici 2 formes fréquentes d’hypotension transitoire et non soutenue touchant davantage la population âgée.

Hypotension orthostatique ou posturale. Les symptômes surgissent après un lever trop rapide du lit, d’une chaise, d’une position accroupie ou penchée. Sous l'effet soudain de la gravité, le sang s'accumule dans les jambes, ce qui diminue temporairement la quantité de sang au cerveau. Normalement, cette chute de pression est corrigée rapidement par des réactions réflexes (augmentation du rythme cardiaque, rétrécissement de l'ouverture des petits vaisseaux sanguins et, à plus long terme, rétention de l’eau et du sodium par les reins, etc.). Pour que ces réactions prennent place, la baisse de pression doit d’abord avoir été détectée par des capteurs de pression sanguine logés dans la paroi des artères, appelés barorécepteurs (voir le schéma). Si la pression tarde à se rétablir, des étourdissements et un évanouissement risquent de survenir.
Principales causes
La plupart du temps, il n’y a pas de cause évidente et il s’agit de cas anodins. Parfois, l’hypotension peut devenir chronique, à moins de traiter la ou les causes. En voici quelques-unes :
- Une déshydratation ou une hémorragie importante;
- La prise de certains médicaments, comme ceux utilisés pour traiter l’hypertension ou la dysfonction érectile, les antidépresseurs, les anxiolytiques et les neuroleptiques, la nitroglycérine, les diurétiques et autres médicaments pour traiter l’insuffisance cardiaque.
- La consommation de marijuana, d’alcool ou de dépresseurs du système nerveux.
- Après une immobilisation prolongée au lit, un déconditionnement physique ou une perte de poids importante.
- Un trouble du coeur ou des vaisseaux sanguins : trouble cardiaque, important infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, varices larges et nombreuses.
- Le diabète.
- Une maladie qui atteint le système nerveux, comme la maladie de Parkinson.
- Des accidents vasculaires cérébraux et d’autres maladies dégénératives touchant le système nerveux autonome.
- Une insuffisance de la glande surrénale.
- Le retrait brusque d’une corticothérapie (cortisone) prise depuis très longtemps.
Hypotension postprandiale. Dans ce cas-ci, la digestion est à l’origine de la chute de tension. Après chaque repas, le processus de la digestion entraîne un afflux de sang vers l’estomac et les intestins; ce qui peut entraîner une légère diminution de la pression artérielle. Chez les personnes âgées ou affaiblies par la maladie, cette légère chute de pression suffit à déclencher des symptômes d’hypotension. Les symptômes apparaissent de 15 minutes à 2 heures après le repas.
Principales causes
- Le diabète et la maladie de Parkinson.
Mentionnons qu’une hypotension grave peut survenir en cas de perte de sang importante, de choc anaphylactique ou d’infection généralisée (septicémie). Ces situations nécessitent des soins médicaux d’urgence.

Mesure de la tension artérielle

La tension artérielle se compose des pressions systolique et diastolique mesurées en millimètres de mercure (mmHg). On la présente sous la forme pression systolique/pression diastolique mmHg. La pression systolique correspond au maximum de pression dans les grosses artères lorsque le coeur se contracte. La pression diastolique est la pression exercée sur les artères immédiatement avant une contraction, c'est-à-dire lorsque le coeur se relâche et se remplit de nouveau de sang veineux.

Quand consulter
La plupart du temps, les périodes occasionnelles d’hypotension ne sont pas graves et ne nécessitent pas la consultation d’un médecin. Cependant, si elles sont très fréquentes ou si la pression reste toujours à des niveaux trop bas (<90 mmHg), il vaut mieux consulter.

Symptômes de l’hypotension
haut
Des étourdissements
Une sensation de faiblesse
Une vision embrouillée
Une accélération du rythme cardiaque
Un évanouissement ou une syncope
Personnes à risque
haut
Les personnes âgées. Avec l’âge, les parois des vaisseaux sanguins deviennent plus rigides; et les barorécepteurs, moins sensibles aux variations de pression dans les artères.
Les femmes enceintes. Il est normal que la pression sanguine baisse durant la grossesse, même si le système sanguin prend de l’expansion. D’autres facteurs hormonaux entraînent un relâchement des muscles des parois artérielles et veineuses.
Les personnes souffrant de problèmes cardiaques. De nombreux infarctus ou une maladie diffuse du muscle cardiaque (cardiomyopathie) empêcheront le coeur de générer une pression suffisante.
Les personnes ayant plusieurs varices.
Les personnes atteintes d’un diabète ayant entraîné des complications du système nerveux autonome.
Les personnes souffrant de maladies qui touchent le système nerveux, comme la maladie de Parkinson, le syndrome de Guillain-Barré (neuropathie aiguë rare) et la maladie de Shy-Drager, ou ayant souffert d’accidents vasculaires cérébraux.
Les personnes souffrant d’insuffisance de la glande surrénale ou qui ont cessé brusquement un traitement prolongé à la cortisone.
Facteurs de risque
haut
Consommer de l'alcool augmente le risque d'hypotension chez les personnes déjà affaiblies. L'alcool dilate les vaisseaux sanguins et fait uriner, ce qui réduit la pression sanguine.
Les effets hypotenseurs de l’alcool et du cannabis (marijuana) peuvent s’additionner et entraîner de l’hypotension importante et prolongée chez certaines personnes.
Plusieurs médicaments peuvent entraîner une hypotension : les hypotenseurs, les diurétiques, les vasodilatateurs, les neuroleptiques, les anxiolytiques, les hypnotiques et les antidépresseurs.
Prévention de l’hypotension
Mesures préventives de base

En cas d’hypotension orthostatique

Se lever lentement. Avant de se lever du lit, s’étirer puis s’asseoir 1 minute sur le bord du lit. Éviter aussi de se lever rapidement d’une chaise ou d’un fauteuil.
Boire de l’eau et d’autres boissonsrégulièrement. Par temps chaud, chez les personnes qui prennent des diurétiques et limitent leur apport en sel, l’apport d’eau et de sel peut prévenir l’hypotension.
Éviter la consommation d'alcool. Même consommée avec modération, elle peut contribuer à l’hypotension.
Éviter de consommer du cannabis (marijuana).
Bouger les orteils et contracter à quelques reprises les muscles du mollet lorsqu'on doit rester en position debout immobile durant un certain temps.
Éviter les environnements chauds. La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et accentue la sudation, ce qui peut entraîner une légère baisse de pression artérielle.
Manger de la nourriture légèrement plus salée. Cela peut aider les personnes qui, habituellement, évitent la salière, mais il ne s'agit pas d’une recommandation générale. Le sel cause la rétention de l'eau. Consulter un nutritionniste avant d'augmenter sa consommation de sel.
Laisser les jambes décroisées. En position assise, le fait de se croiser les jambes crée une pression sur les veines et contraint le sang à rester dans le bas du corps.
Si nécessaire, élever la tête du lit de 15 à 20 degrés et porter des bas de contention.
En cas de troubles cardiaques ou d’hypertension, voir son médecin régulièrement afin qu’il puisse bien doser la médication.
En cas d'hypotension postprandiale

Ne pas boire d’alcool avant et après les repas.
Éviter les repas trop copieux : privilégier les repas plus petits et fréquents, pas trop riches en sucre.
Une promenade à pieds après le repas peut aider.
Remarque. Boire un café ou un thé à la fin d’un repas atténue l’hypotension postprandiale, car la caféine augmente la pression sanguine. Cependant, il est recommandé de ne pas accroître sa consommation de café sans en avoir d’abord parlé avec son médecin.

Traitements médicaux de l’hypotension
haut
Une basse pression sanguine qui ne cause pas de symptôme ou produit des moments brefs et peu fréquents d’étourdissements lorsqu’on se lève ne requiert habituellement pas de traitement.

Le traitement de l'hypotension dépend grandement de la cause sous-jacente. La modification des habitudes de vie est la plupart du temps suffisante (voir la section Prévention).

Lorsque l’hypotension est constante, arrêter ou réduire, sur recommandation médicale, la prise de médicaments enrayera une hypotension attribuable à des médicaments.

Lorsque l’hypotension orthostatique limite considérablement la qualité de vie et qu’aucune autre cause traitable n’a été trouvée, des médicaments comme la fludrocortisone peuvent être prescrits. Par ailleurs, des médicaments qui ralentissent la vidange de l’estomac (par exemple, l’acarbose) peuvent aider à traiter l’hypotension post-prandiale chez les personnes diabétiques. Dans tous les cas, une surveillance étroite doit être effectuée par le médecin pour éviter les hausses brutales de tension. En dernier recours, la pose d’un entraîneur électrosystolique (pacemaker) peut aider au traitement en augmentant le rythme cardiaque de base.

Que faire si l’un de vos proches s’évanouit?
Coucher la personne et lever ses pieds afin d'amener le sang vers son cerveau. Si l’évanouissement est attribuable à une crise d’hypotension, la personne reprendra connaissance immédiatement. Si la personne ne reprend pas connaissance rapidement, appeler les secours d’urgence.

L’opinion de notre médecin
Pour un médecin, l’hypotension artérielle est quelque chose de grave lorsqu’elle se produit de façon aiguë et prolongée et qu’elle entraîne des symptômes s’expliquant par une baisse de la circulation sanguine au cerveau (perte de conscience, confusion mentale, somnolence inappropriée, etc.). Elle exige une attention immédiate en milieu hospitalier.

Cependant, un patient qui explique sa fatigue et sa perte d’énergie et d’entrain chronique par le fait qu’il fait « de la basse pression » est dans l’erreur. Sur le plan cardiovasculaire, on devrait plutôt se réjouir d’avoir une pression basse. On doit rechercher d’autres causes à un manque d’entrain et d’énergie et chercher plutôt à adopter des habitudes de vie incluant une remise en forme physique et une alimentation saine. Le plus souvent, les symptômes de perte d’énergie et de manque d’entrain ont une origine émotionnelle.

Quant à l’hypotension positionnelle (orthostatique), ce phénomène transitoire, qui peut entraîner des chutes ou des pertes de conscience, est fréquemment associé à l’âge ou à la prise de médicaments. La recherche de la ou des causes du phénomène devrait être entreprise par le médecin. Des conseils appropriés et un ajustement de la médication peuvent diminuer les symptômes.

Dr André Plante, M.D.



Révision médicale (janvier 2010) : Dr André Plante, M.D., Chaire Lucie et André Chagnon pour l'enseignement d'une approche intégrée en prévention, Université de Sherbrooke
Révision médicale (avril 2004) : Dr Paul Lépine, M.D. D.O.

Approches complémentaires
haut
Attention. Certaines plantes médicinales (une minorité) peuvent engendrer une baisse de la tension artérielle. Parmi celles-ci, mentionnons la griffe de chat, le gui, le stévia et le yohimbe. Informez-vous auprès d’un professionnel de la santé si vous faites de l’hypotension et que vous utilisez l’un ou l’autre de ces produits. L'usage de suppléments de quercétine ou de N-acétylcystéine (en conjonction avec la nitroglycérine) à fortes doses peut aussi abaisser la pression sanguine.

Sites d’intérêt
haut
Canada

Fondation des maladies du coeur du Canada
http://ww1.fmcoeur.ca

Fondation des maladies du coeur du Québec
www.santeducoeur.org

Guide Santé du gouvernement du Québec
Pour en savoir plus sur les médicaments : comment les prendre, quelles sont les contre-indications et les interactions possibles, etc.
www.guidesante.gouv.qc.ca



Recherche et rédaction : Marie-Michèle Mantha, M.Sc.
Mise à jour : janvier 2010



Références

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée.

Bibliographies
InteliHealth (Ed). Ask the expert - What causes low blood pressure, and is there a relation between it and chronic fatigue?, Aetna Intelihealth. [Consulté le 27 août 2009]. www.intelihealth.com
Mayo Foundation for Medical Education and Research (Ed). Diseases & Conditions – Low blood pressure (hypotension), MayoClinic.com. [Consulté le 27 août 2009]. www.mayoclinic.com
Mayo Foundation for Medical Education and Research (Ed). Diseases & Conditions – Orthostatic hypotension (postural hypotension), MayoClinic.com. [Consulté le 27 août 2009]. www.mayoclinic.com
Medscape (Ed). Postural and Postprandial Hypotension: Approach to Management. Medscape from WebMD. [Consulté le 27 août 2009] www.medscape.com
Natural Standard (Ed). Medical Conditions - Hypotension, Nature Medicine Quality Standards. [Consulté le 28 août 2009]. www.naturalstandard.com






Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages: 5488
Localisation: oran
Date d'inscription: 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum