Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

Prévenir les interactions médicamenteuses

 :: campus :: Officine

Aller en bas

Prévenir les interactions médicamenteuses Empty Prévenir les interactions médicamenteuses

Message par Esculape le Ven 14 Jan 2011 - 9:04


Les interactions médicamenteuses



Mis à jour : Jeudi, 26 Mars 2009

Tous les médicaments ne font pas bon ménage entre eux. On parle d’interaction médicamenteuse lorsque la prise d’une substance modifie l’effet d’un ou plusieurs autres principes actifs présents au même moment dans l’organisme.
Qu’est-ce qu’une interaction médicamenteuse ?
La prise simultanée de plusieurs médicaments peut modifier leur efficacité et leur toxicité. En effet, l’un des médicaments peut s’opposer à l’action d’un autre ou modifier la façon dont ce dernier est absorbé et éliminé par le corps. Si un médicament empêche l’absorption ou l’action d’un autre, ce dernier pourra ne montrer aucune efficacité. A l’inverse, si son élimination est ralentie ou si son effet est amplifié, des signes de toxicité pourront apparaître. Pour ces raisons, il est important de signaler les médicaments que l’on prend à son médecin, son pharmacien et son dentiste. Cette précaution vaut également pour les pilules contraceptives, qui sont des médicaments et dont l’efficacité peut être réduite par certains traitements.
Quelles sont les différentes formes d’interaction médicamenteuse ?
Une interaction entre plusieurs médicaments peut prendre diverses formes. Si les effets thérapeutiques des médicaments s’ajoutent ou se multiplient entre eux, on parle de synergie ou de potentialisation : cette situation est potentiellement dangereuse. Si les effets des médicaments sont au contraire atténués ou annulés, on parle d’antagonisme ou d’inhibition : ce type d’effet nuit le plus souvent à l’efficacité du traitement. Enfin, la prise simultanée de plusieurs médicaments peut faire apparaître certains effets indésirables et faire courir des risques au patient.
Dans tous les cas, les interactions mettent en jeu des phénomènes complexes, qui peuvent intervenir à tous les stades de l’assimilation du médicament par l’organisme : absorption par le tube digestif, passage dans la circulation sanguine, élimination par le foie ou les reins. La connaissance de ces interactions est encore imparfaite. Certaines d’entre elles sont bien identifiées, d’autres plus imprévisibles.
Le cas des traitements de longue durée
Pour éviter les interactions médicamenteuses, certains patients qui reçoivent un traitement de longue durée (par exemple contre l’hypertension artérielle, contre un excès de cholestérol ou pour traiter une maladie chronique) prennent les devants : ils demandent à leur médecin de leur préciser par avance les mesures à prendre en cas de rhume, de maux de tete,douleurs,tr.digestifs.



Les interactions entre les médicaments et les aliments

L’alimentation peut aussi modifier les effets d’un médicament. C’est pourquoi certains traitements doivent être pris impérativement à jeun, d’autres de préférence au milieu des repas. La consommation de matières grasses, par exemple, peut gêner l’absorption du médicament par le tube digestif. Certains aliments, comme le jus de pamplemousse, peuvent au contraire augmenter l’action ou l’activité de médicaments, par exemple ceux destinés à faire baisser le cholestérol, alors que l’eau ou le jus d’orange n’ont pas d’effet. La prise simultanée d’alcool peut également entraîner des réactions violentes avec certains médicaments antibiotiques et certains médicaments du psychisme. Par exemple, l’iproniazide (Marsilid), un médicament antidépresseur, ne doit pas être associé avec certains aliments, en raison d’un risque accru d’hypertension artérielle : fromages, aliments vieillis et faisandés, foie et abats (rognons, ris, etc.) fruits et légumes gâtés, aliments et boissons fermentés (extraits de levure, bière, etc.) ou boissons alcoolisées. D’autres aliments doivent être consommés avec modération, tels chocolat, boissons contenant de la caféine, fruits secs ou choucroute. Les personnes prenant ce médicament doivent conserver dans leur portefeuille une carte indiquant qu’ils sont traités par ce médicament. Certains médicaments administrés en urgence peuvent en effet interagir avec le Marsilid, entraînant de ce fait des effets indésirables graves.
Pour prévenir tous ces risques, un réflexe simple : lisez toujours attentivement la notice d’un médicament.




Automédication et interactions médicamenteuses

Les médicaments disponibles sans ordonnance sont des médicaments à part entière et peuvent interagir avec de nombreux autres traitements. Pour cette raison, il est fortement déconseillé de recourir à l’automédication lorsqu’on suit déjà un traitement régulier pour une autre maladie. En effet, la prise d’un médicament en supplément du traitement habituel pourrait alors provoquer des effets indésirables ou une diminution de l’efficacité du traitement pris régulièrement. Par exemple la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène peut diminuer l’efficacité de traitements contre l’hypertension artérielle. Certains médicaments contre les nausées ou contre le rhume, par exemple, sont vendus sans ordonnance et considérés comme anodins, alors qu’ils peuvent provoquer des interactions graves. D’autres, destinés à lutter contre l’acidité gastrique, peuvent empêcher l’absorption d’autres médicaments et nuire à leur efficacité.
De la même manière, prendre de son propre chef un médicament prescrit auparavant et conservé dans la pharmacie familiale peut avoir de graves conséquences, si un nouveau traitement a été mis en place entre-temps. Dans tous les cas, avant de prendre un médicament pour soulager des maux légers, il est préférable de demander l’avis d’un professionnel de la santé. Un simple coup de téléphone à votre pharmacien peut éviter de sérieuses déconvenues.

Sept conseils pratiques pour prévenir les interactions médicamenteuses

Informez toujours votre médecin, votre dentiste et votre pharmacien des médicaments prescrits par ailleurs, ou achetés sans ordonnance.
Prévenez toujours votre pharmacien des traitements que vous suivez, avant d’acheter un médicament d’automédication.
Si vous devez prendre le volant, méfiez-vous du risque de somnolence lié à l’association de plusieurs médicaments faiblement sédatifs.
Ne croyez pas qu’un médicament soit forcément anodin parce qu’il est en vente libre. Certains d’entre eux peuvent être à l’origine d’interactions graves, comme l’aspirine lorsqu’on prend des anticoagulants.
Prenez garde au fait que deux médicaments, même pris à distance l’un de l’autre, peuvent interférer entre eux.
N’oubliez pas que la prise d’alcool peut entraîner des réactions violentes avec des médicaments d’usage courant. Sachez également que des quantités significatives d’alcool peuvent être présentes dans certains sirops ou solutions buvables.
N’oubliez pas que les produits et médicaments à base de plantes peuvent provoquer eux aussi des interactions.


Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Prévenir les interactions médicamenteuses Empty Re: Prévenir les interactions médicamenteuses

Message par YAKUZAISHI le Sam 15 Jan 2011 - 11:02

merci pour le sujet ,

je ne sais pas pourkoi ça reste loin d'etre pratiqué en algérie , l'autre fois j'ai reçu une ordonnance de 6 anti-inflammatoires !! , on reçoit des ordonnances avec des associations incroyables , des Ipp avec des pensements digestifs avec des anti-h2 ...etc , ça de la part des prescripteurs ( pas tous , y en a ceux à qui je tires chapeau )

à l'officine y a aussi les vendeurs dont la majorités est loin d'etre intéréssé à conseiller la clientèle pour telle ou telle interaction ! ...

ça reste pour une grande partie théorique ... ashmed
YAKUZAISHI
YAKUZAISHI
Remontant

Masculin Nombre de messages : 50
Localisation : 19,.....
Date d'inscription : 12/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: Officine

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum