Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

La Sagesse du Bouddhisme :

 :: La caféte :: Religion

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 18 Mar 2011 - 10:15



La Sagesse du Bouddhisme :
Rédigé par Flamand
Posté le mercredi 25.06.03 à 17h52


LA SAGESSE DU BOUDDHISME :
De Walpola Rahula ( Extrait du livre : L' enseignement du Bouddha ).
" Qu' y a t-il dans un nom ?
Ce que nous appelons une rose, sous un autre nom sentirait aussi bon.
La Vérité n'a pas d'étiquette : elle n'est ni bouddhiste, ni chrétienne, ni
hindoue, ni juive, ni musulmane. La Vérité n'est le monopole de personne.
Les étiquettes sectaires sont un obstacle à la libre compréhension de la
Vérité, et elles introduisent dans l'esprit de homme des préjugés malfaisants.
Cela est vrai non seulement en matière intellectuelle et spirituelle, mais
aussi dans les relations humaines. Quand, par exemple, nous rencontrons
un homme, nous ne le voyons pas comme un individu humain, mais nous
mettons sur lui une étiquette l'identifiant en tant qu' Anglais, Français,
Allemand, Américain ou Juif, et nous le considérons avec tous les préjugés
associés dans notre esprit à cette étiquette. Le pauvre homme peut être
entièrement exempt des attributs dont nous le chargeons. Les hommes
affectionnent tellement les appellations discriminatoires qu'ils vont jusqu'à
les appliquer à des qualités et à des sentiments communs à tout le monde.
C'est ainsi qu'ils parlent de différentes "marques" de charité, par exemple
de charité bouddhiste ou de charité chrétienne, et méprisent d' autres
"marques" de charité. Mais la charité ne peut pas être sectaire. La charité
est la charité, si c'est de la charité. Elle n'est ni chrétienne, ni bouddhiste,
ni hindoue ou musulmane, etc ...
L'amour d'une mère pour son enfant n'est ni bouddhiste, ni chrétien, ni
d'aucune autre qualification. C'est de l'amour maternel. Les qualités ou les
défauts, les sentiments humains comme l'amour, la charité, la compassion,
la tolérance, la patience, l'amitié, le désir, la haine, la malveillance,
l'ignorance, la vanité, ect ... n'ont pas d'étiquette sectaire, ils n'appartiennent
pas à une religion particulière.
Le mérite ou le démérite d'une qualité ou d'un défaut n'est ni augmenté ni
diminué par le fait qu'on le rencontre chez un homme qui professe une
religion particulière, ou n'en professe aucune. Il est sans importance, pour
un chercheur de la Vérité, de savoir d'où provient une idée. L'origine et le
développement d'une idée sont l'affaire de l'historien. En fait, pour comprendre
la Vérité, il n'est pas nécessaire de savoir si l'enseignement vient du Bouddha
ou de quelqu'un d'autre. L'essentiel est de voir la chose, de la comprendre. "
Walpola Rahula
________________________________________________________________
" Celui qui est le maître de lui-même est plus grand
que celui qui est le maître du monde. "
Bouddha
________________________________________________________________
" Ne croyez pas sur la foi des traditions.
Ne croyez à rien sur la seule autorité de vos aînés ou de vos instructeurs.
Mais ce que vous aurez vous-même expérimenté et reconnu pour vrai,
cela acceptez-le. "
Les paroles du Bouddha
________________________________________________________________
" Celui qui sourit au lieu de s'emporter est toujours le plus fort. "
Sagesse Japonaise
________________________________________________________________
" Ne dîtes jamais du mal de vos ennemis,
car le feu de la haine ne s'éteint que par l'amour... "
Le Dalai-Lama
________________________________________________________________
" Pour nous, bouddhistes, la Vérité n'a pas d'étiquettes.
La Vérité, c'est tout simplement le bonheur :
Celui qui n'a pas atteint en lui l'état du bonheur, n'a pas trouvé la Vérité. "
Un moine bouddhiste
________________________________________________________________
" Un mot d'affection peut réchauffer trois mois d'hiver. "
Proverbe Japonais
________________________________________________________________
" La compassion, l'amour et la générosité constituent
l'essentiel de mon message. La bonté est ma vraie religion. "
Le Dalaï-Lama
________________________________________________________________
" Pour moi, l'altruisme a deux aspects qu'il importe de retenir : amour d'autrui
ne veut pas dire oubli de soi-même. Agir avec bonté et compassion, ce n'est
pas seulement aider les autres sans jamais s'occuper de soi. Pas du tout.
Quand je parle de l'égoïsme, il m'arrive de dire que les bouddhas et les
bodhisattvas sont la perfection de l'égoïsme : c'est grâce à leur amour illimité
pour les autres qu'ils ont atteint, eux, l'état ultime, le bonheur parfait. Notre
égoïsme à nous est étriqué et stupide, car il ne nous cause que souffrance.
Celui des êtres éveillés est parfaitement fonctionnel et débouche sur l'éveil
parfait.
Ma conclusion ? Pour réellement gagner un maximum de bonheur pour
soi-même, il faut cultiver la compassion. C'est parfaitement logique et prouvé.
Si la compassion apportait plus de souffrance, on pourrait remettre sa valeur
en question. L'expérience montre que ce n'est pas le cas. Imaginez par
contre ce qui se passerait si l'on vivait sans compassion aucune, en pensant
uniquement à soi-même ; le résultat final ne serait que souffrance. Plus on
pense aux autres, plus on est heureux. Voilà la direction qu'il faut prendre. "
Le Dalaï-Lama
________________________________________________________________
" La gloire n'est pas de ne jamais tomber,
mais de se relever chaque fois que l'on tombe. "
Proverbe Chinois
________________________________________________________________
" Qui veut cherche un moyen.
Qui ne veut pas cherche une excuse. "
Proverbe Chinois
________________________________________________________________
" Si nous allons dans la bonne direction,
tout ce qu'il nous reste à faire, c'est de continuer. "
Sagesse Bouddhiste
________________________________________________________________
" Mille moines, mille religions. "
Proverbe Chinois
________________________________________________________________
Proverbe Chinois pour lutter contre les charlatans
et les gens malhonnêtes :
" Si l'on vous met un doigt dans le derrière,
il ne vous est pas défendu de le retirer ! "
________________________________________________________________
" Chacun d'entre nous est responsable de l'humanité.
Il est temps pour nous de penser aux autres comme à de véritables frères et
soeurs. Nous devons penser davantage à l'avenir de l'humanité et à son bien.
Nous devons commencer à promouvoir cette idée de compréhension par les
magazines et la télévision. Plutôt que de faire de la publicité dans le seul but
de gagner de l'argent pour nous-mêmes, il nous faut utiliser ces médias pour
quelque chose de significatif, quelque chose de sérieusement dirigé vers le
bien de l'humanité. Mon engagement dans la cause de la non-violence est
motivé par une authentique croyance : la croyance en la fraternité humaine. "
Le Dalaï-Lama
_________________________________________________________________
" L'urgence qu'il y a pour les dirigeants à cultiver la paix intérieure, une attitude
altruiste et le sens des responsabilités paraît évidente. C'est ce que le Monde
attend. "
Le Dalaï-Lama
_________________________________________________________________
" Une seule parole de paix vaut mieux que mille paroles inutiles."
Le Dhammapada
__________________________________________________________________
" Ne craignez pas d'avancer lentement, craignez seulement de rester sur place."
Sagesse Chinoise
__________________________________________________________________
" A l'image de la mère qui de sa vie protège son enfant, son unique enfant, nous
devrions chérir tous les êtres vivants avec un coeur immense ; irradier la bonté
dans le monde entier. "
Bouddha
__________________________________________________________________
" La pierre précieuse ne peut pas être polie sans frottements,
et l' homme ne s'accomplit pas sans subir d'épreuves. "
Proverbe Bouddhiste
__________________________________________________________________
" Ceux qui parlent le moins entendent le plus. "
Proverbe Chinois
__________________________________________________________________
" Les émotions positives comme la compassion ont leur base au plus profond
de la nature humaine, et il est de ce fait possible de les cultiver. "
Le Dalaï-Lama
__________________________________________________________________
" L'océan, les montagnes et les immenses continents ne sont pas des fardeaux
bien lourds à porter à côté de celui de ne pas rendre au monde sa bonté. "
Bouddha
__________________________________________________________________
" Il peut y avoir un mauvais homme dans une lamaserie,
aussi bien qu'un saint en prison. "
Proverbe Bouddhiste

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Mer 23 Mar 2011 - 12:39

Esculape a écrit, ou bien repris un texte:

" Celui qui est le maître de lui-même est plus grand
que celui qui est le maître du monde. "
Bouddha

Qui permet de dire ou d'entendre celà?????

On entend 5 fois par jour el Adhan : Allah Akbar...Allah Akbar....

Et on ose reprendre des textes..........!!!!
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Mer 23 Mar 2011 - 12:47

C'est boudha qui dit cela.
As tu vraiment bien lu et compris?
N'es tu pas d'accord avec cette sentence qui est pleine de bon sens et de sagesse?
Pourquoi vouloir dénigrer pour seulement dénigrer?
Meme les hommes sont capables de dire.Meme les hommes méritent d'etre grands.
Le prophete ne s'est il pas appuyé sur des poetes quand le message coranique ne suffisait pas?
Pourquoi vouloir tout régler et régenter par le religieux?
Pourquoi aller directement vers la confrontation avant d'avoir lu et compris?
Les autres religions ne contiennent elles pas quelques vérités?
Les autres religions ont elles droit de cité ou faut il toutes les pourchasser?

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Mer 23 Mar 2011 - 12:51

Celui qui est le maître de lui même est plus grand que celui qui est le maître du monde.



Celui qui a écarté la convoitise, la haine et la sottise, ressemble à un miroir frotté.
Faciles à voir sont les fautes d'autrui ; celles du soi sont difficiles à voir.

Par l'évolution des actes, celui qui dépouille est dépouillé à son tour.

Un sot a beau demeurer des années en contact avec la science, il ne connaîtra pas plus le goût de la science que la cuiller plongée dans la sauce ne connaît le goût de la sauce.

J'appelle sage celui qui, tout innocent qu'il est, supporte les injures et les coups avec une patience égale à sa force.

Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. Soyez à vous-mêmes votre propre lumière.

La vigilance est le chemin du royaume immortel. La négligence celui qui conduit à la mort.

L'homme qui s'attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l'emportera comme un torrent débordé emporte un village endormi.

Meilleur que mille mots privés de sens est un seul mot raisonnable, qui peut amener le calme chez celui qui l'écoute.

Celui qui est le maître de lui même est plus grand que celui qui est le maître du monde.

Bonne est l'action qui n'amène aucun regret et dont le fruit est accueilli avec joie et sérénité.

Rester en colère, c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un ; c'est vous qui vous brûlez.

Si, avec un mental pur, quelqu'un parle ou agit, alors le bonheur le suit comme l'ombre qui jamais ne le quitte.

Ne croyez pas les individus, fiez-vous aux enseignements ; ne croyez pas les mots, fiez-vous au sens ultime, ne croyez pas l'intellect, fiez-vous à la Sagesse.

Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt.

L'insensé reconnaissant sa folie est , en vérité, sage. Mais l'insensé qui se croit sage est vraiment fou.

Toute conquête engendre la haine, car le vaincu demeure dans la misère. Celui qui se tient paisible, ayant abandonné toute idée de victoire ou de défaite, se maintient heureux.

Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent.

Celui qui se livre à des méditations claires trouve rapidement la joie dans tout ce qui est bon. Il voit que les richesses et la beauté sont impermanentes et que la sagesse est le plus précieux des joyaux.

Pureté et impureté sont personnelles, nul ne peut purifier autrui.

L'esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L'esprit dompté assure le bonheur.

Une conscience troublée par les désirs ne peut se libérer ; et une sagesse troublée par l'ignorance ne peut se développer.

Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde.

On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant.

Celui qui interroge se trompe celui qui répond se trompe.

Jamais la haine ne cesse par la haine ; c'est la bienveillance qui réconcilie.

Faire de grand discours éloquents n'est pas une preuve de sagesse. L'homme apaisé, sans haine ni peur, mérite d'être appelé sage.

C'est par la foi que l'on peut traverser les courants. Et c'est par la sagesse que l'on obtient la pureté.

De celui qui dans la bataille a vaincu mille milliers d'hommes et de celui qui s'est vaincu lui-même, c'est ce dernier qui est le plus grand vainqueur.

De même qu'un singe qui prend ses ébats dans la forêt saisit une branche puis l'abandonne aussitôt pour se raccrocher à une autre, ainsi, ce que vous nommez pensée, connaissance, se forme et se dissout sans cesse.

Avec nos pensées, nous créons le monde.

Quel que soit le nombre de saintes paroles que vous lisez, que vous prononciez, quel bien vous feront-elles si vos actes ne s'y conforment pas ?

Par soi-même, en vérité, est fait le mal.

Deux choses participent de la connaissance : le silence tranquille et l'intériorité.

Sous le ciel, il n'y a rien qui soit stable, rien qui ne dure à jamais.

Une conscience troublée par les désirs ne peut se libérer. Une sagesse troublée par l'ignorance ne peut se développer.

Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle?

Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire.

Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent.

Il n'existe rien de constant si ce n'est le changement.

Attache-toi au sage qui réprouve tes fautes.

Le monde est aveugle. Rares sont ceux qui voient.

Le bonheur est né de l'altruisme et le malheur de l'égoïsme.

Celui qui, après avoir été négligent, devient vigilant, illumine la terre comme la lune émergeant des nuées.

De la méditation naît la sagesse.

Tous les êtres vivants sont bouddha et ont en eux Sagesse et vertus.

Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire.

La réalisation réside dans la pratique.

Le paysan creuse des canaux dans les champs, l'armurier façonne la flèche, le charpentier courbe le bois, mais le sage se perfectionne lui-même.

L'esprit instable et dispersé, ignorant la vraie doctrine, aimant la flatterie, ne sera jamais mûr pour la sagesse.

C'est une perle rare en ce monde que d'avoir un cœur sans désir.

Soyez à vous-même votre propre flambeau.

Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves.

Puisque la haine ne cessera jamais avec la haine, la haine cessera avec l'amour.

Tout est faux et vrai à la fois : tel est le vrai caractère de la Loi.

La patience est la plus grande des prières.

Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.

Il y a plus de larmes versées sur la terre qu'il n'y a d'eau dans l'océan.

Il y a quatre pensées illimitées : l'amour, la compassion, la joie et l'égalité d'âme.

Citations de Bouddha



Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Mer 23 Mar 2011 - 12:59


Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire.

Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves.

Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même.

Il n'est pas de détresse pour celui qui a terminé son voyage, qui a abandonné tout souci, qui s'est libéré de toutes parts, qui a rejeté tous ses biens. ...

Le bonheur n'est pas chose aisée. Il est très difficile de le trouver en nous, il est impossible de le trouver ailleurs.

L'homme qui s'attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l'emportera comme un torrent débordé emporte un village endormi. ...

Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent. Parmi ceux qui nous haïssent, passons dépourvu de haine.

Les chars pompeux des Rajahs sont détruits par l'usure. - Notre corps va de même vers un anéantissement certain, mais le savoir du sage passe à un autre ...

Avec nos pensées, nous créons le monde.

Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s'il te montrait un trésor. Attache-toi au sage
Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire.

Le don de vérité est un don qui surpasse tous les autres.

Soyez votre propre lampe, votre île, votre refuge. Ne voyez pas de refuge hors de vous-même.

Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même.

Jamais la haine ne cesse par la haine.

Il n'est pas de détresse pour celui qui a terminé son voyage, qui a abandonné tout souci, qui s'est libéré de toutes parts, qui a rejeté tous ses biens. ...

«Je vivrai ici pendant la saison des pluies, la pendant la saison froide; ailleurs pendant la canicule»; ainsi l'insensé fait en son coeur des projets ...

La senteur des fleurs, ou du santal, ou de l'encens, ou du jasmin ne remonte pas le vent. Dans toutes les directions, l'homme sage répand le parfum de ...

Mon action est mon seul bien, mon action est mon héritage, mon action est la matrice qui me fait naître, mon action est ma race, mon action est mon refuge. ...

Les constructeurs d'aqueducs conduisent l'eau à leur gré; celui qui fabrique les flèches les façonne; les charpentiers tournent le bois; le sage se façonne ...

Entre le ciel et la terre, il n'y a qu'une demeure temporaire.

Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves.

Tous les êtres vivants sont bouddha et ont en eux sagesse et vertus.

Tout est douleur, tout est éphémère.

Un fou qui pense qu'il est fou est pour cette raison même un sage. Le fou qui pense qu'il est un sage est appelé vraiment un fou.

Celui qui est maître de lui-même est plus puissant que celui qui est maître du monde.

La vie n'est pas un problème à résoudre mais une réalité à expérimenter.

Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde.

Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi même le chemin.

Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire.





Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Mer 23 Mar 2011 - 14:03

Sourate el Maida:


44. Nous avons fait descendre le Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Dieu, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre de Dieu, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a fait descendre, les voilà les mécréants.

45. Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a fait descendre, ceux-là sont des injustes.

46. Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l'Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux.

47. Que les gens de l'Evangile jugent d'après ce que Dieu y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a fait descendre, ceux-là sont les pervers.

48. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce que Dieu a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Dieu avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes oeuvres. C'est vers Dieu qu'est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.

49. Juge alors parmi eux d'après ce que Dieu a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce que Dieu t'a révélé. Et puis, s'ils refusent (le jugement révélé) sache que Dieu veut les affliger [ici-bas] pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers.

50. Est-ce donc le jugement du temps de l'Ignorance qu'ils cherchent ? Qu'y a-t-il de meilleur que Dieu, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme ?

51. Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Dieu ne guide certes pas les gens injustes.
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Mer 23 Mar 2011 - 23:27

Sourate el Bakara:


255. Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "al-Qayyum". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Tròne "Kursiy" déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand..

256. Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu'il croit en Dieu saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Dieu est Audient et Omniscient.

257. Dieu est le défenseur de ceux qui ont la foi : Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les Tagut, qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du Feu, où ils demeurent éternellement.
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Mer 23 Mar 2011 - 23:36



Ce qui annule l'islam



Dix actes excluent [le musulman] de l'islam :



1. donner un associé à Allah dans Son adoration.

2. placer des intermédiaires entre lui et Allah, les invoquer, leur demander l'intercession et placer sa confiance en eux.

3. ne pas considérer les associateurs (les polythéistes) comme mécréants.

4. croire qu'une législation (guidée) autre que celle du messager d'Allah peut être plus complète que la sienne, ou que le jugement d'un autre peut être meilleur que le sien.

5. détester une partie de la révélation.

6. se moquer d'un aspect de la religion.

7. utiliser la sorcellerie, comme pour séparer deux personnes ou bien les rapprocher, car celui qui la pratique, ou y a recours, a certes mécru.

8. assister les associateurs (polythéistes) et les soutenir contre les musulmans.

9. croire que certaines personnes peuvent être dispensées de suivre la législation de Mohammed – que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui.

10. se détourner de la religion d'Allah en délaissant son apprentissage et son application.

[Al-wâjibât ul-moutaUhUattimât ul-ma'rifah]
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Jeu 24 Mar 2011 - 10:47

Le boudhisme n'est pas une religion.
Tu n'arrives toujours pas a comprendre ce que j'essaie de t'expliquer.
Relis ce que j'ai ecrit et tu comprendras que tu te noies dans un verre d'eau.
Boudha n'a jamais prétendu etre un prophete.
Je constate seulement que tu manques de culture generale et de culture islamique.
Je n'ai rien contre l'Islam que j'ai connu avant ta naissance mais je me méfie des "donneurs de leçons" et de ceux qui parlent trop de religion.Cela rend suspect .

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Jeu 24 Mar 2011 - 11:06

tu es entrain d'user du meme procédé que les extrémistes chrétiens et juifs qui consistent a exclure l'autre et a avoir raison envers et contre tous.
La tolérance ce n'est pas de condamner les autres a l'enfer mais a essayer d'expliquer.Ce que les extremistes ne savent pas faire.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Jeu 24 Mar 2011 - 11:08

Essaie au moins de lire et de t'imprégner de la sagesse de Boudha.Ce n'est pas contagieux et cela peut te rendre plus attentif aux autres et plus tolérant.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Jeu 24 Mar 2011 - 14:15

Sourate el Forkane:

1. Qu'on exalte la Bénédiction de Celui qui a fait descendre le Livre de Discernement sur Son serviteur, afin qu'il soit un avertisseur à l'univers.

2. Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S'est point attribué d'enfant, qui n'a point d'associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions.

3. Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection.

wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Jeu 24 Mar 2011 - 14:19

Sourate el Maida

3. ....J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. .......
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Jeu 24 Mar 2011 - 14:22

Sourate el Bakara:

284. C'est à Dieu qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Que vous manifestiez ce qui est en vous ou que vous le cachiez, Dieu vous en demandera compte. Puis Il pardonnera à qui Il veut, et châtiera qui Il veut. Et Dieu est Omnipotent.

285. Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Dieu, en Ses anges, à Ses livres et en Ses messagers; (en disant) : "Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers". Et ils ont dit : "Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C'est à Toi que sera le retour".

286. Dieu n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu'elle aura fait, punie du mal qu'elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles.

wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Jeu 24 Mar 2011 - 14:24

Sourate Houd

118. Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux,)

119. sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C'est pour cela qu'Il les a créés. Et la parole de ton Seigneur s'accomplit : "Très certainement, Je remplirai l'Enfer de djinns et d'hommes, tous ensemble".

120. Et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers, c'est pour en raffermir ton coeur. Et de ceux-ci t'est venue la vérité ainsi qu'une exhortation et un appel aux croyants.

121. Et dis à ceux qui ne croient pas : "Oeuvrez autant que vous pouvez. Nous aussi, nous oeuvrons.

122. Et attendez. Nous aussi nous attendons !"

123. A Dieu appartient l'Inconnaissable des cieux et de la terre, et c'est à Lui que revient l'ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 25 Mar 2011 - 6:51

Ceci a été dit il y a plus de quinze siecles.Tu n'apprends rien a personne.C'est peut etre tout chaud tout nouveau pour toi mais guére pour nos ami(e)s.
Je voudrais te voir rédiger et nous parler de cette religion.
Sais tu réflechir au moins?Sais tu rédiger?
Tu n'es pas imam ou muphti mais un "pharmacien" qui a déja du mal a comprendre la pharmacie et qui se mele de precher des convaincus.















Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Ven 25 Mar 2011 - 8:18

En aucun passage de cette rubrique religion, t'as posté une chose bénéfique pour le rappel des serviteurs.

T'as toujours critiqué les autres sujets, sans le moindre remerciement à celui qui diffuse le sujet.

Le premier sujet avec lequel tu commences, le Bouddhisme, et Tu cherches la sagesse chez d'autres peuples alors que notre prophète est le plus sage des être humains.

Tu postes un sujet sur le Bouddhisme en mettant en valeur ses bienfaits??

Aurais-tu l'audace de le faire devant le prophète QSSSL ou bien devant Omar Ibn El Khattab?? ou les autres Sahaba!!

Et tu leur diras qu'il y a des bienfaits qu'on peut tirer de ce Bouddhisme.

Arrête !!!

Pour ce, le Prophète nous a mis en garde contre les livres des gens du Livre (les juifs et les chrétiens); tel qu'il est mentionné dans l'histoire de `Omar Ibn El-Khettâb qui était venu au Prophète en ayant un livre qu'il trouva chez certaines gens du Livre; ce qui avait mis le Prophète en colère et avait dit : « Ô Ibn El-Khettâb ! Est-ce que vous vous en doutez ? Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa Main que je vous ai ramené le message pur et clair.

Ne demandez rien (en matière de religion) aux gens du Livre de crainte qu'ils vous informent d'une vérité que vous nierez ou qu'ils vous informent d'une chose fausse que vous croirez. Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa Main, si Moïse était vivant, il n'aurait eu qu'à me suivre »[1].


Ceci étant pour la religion, Et pour le bon comportement et la vraie sagesse, je te conseille de lire:

** Siar ‘Alam An-Noubala de l’Imam Adh-Dhahabi (biographies des différents savants musulmans).
** Riadh el salihine (Jardin des vertueux) de Muhyiddine Al-Nawawi .

Quand t'auras fini de lire ces deux ouvrages, tu verras la différence!!

une civilisation qui s'est levé par le bon comportement, et qui a marqué son ère.

Sourate El kalam:

1. Noun. Par la plume et ce qu'ils écrivent !

2. Tu (Muhammad) n'est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.

3. Et il y aura pour toi certes, une récompense jamais interrompue.

4. Et tu es certes, d'une moralité imminente.

5. Tu verras et ils verront.

6. qui d'entre vous a perdu la raison.

7. C'est ton Seigneur qui connaît mieux ceux qui s'égarent de Son chemin, et il connaît mieux ceux qui suivent la bonne voie.
wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 25 Mar 2011 - 8:30

Tu me demandes d'arreter?
On reconnait a ce diktat la réaction de l'extremiste musulman.
Ce qui caracterise l'integriste c'est aussi le toupet de vouloir s'accaparer la religion et de parler a la place du prophéte et d'Omar.
L'intégriste a aussi cette inélégance de vouloir a tout prix faire taire toutes les autres voix discordantes.
Le monde a éxisté et la terre tournait bien avant l'Islam.Beaucoup de civilisations ont marqué l'histoire.L'Islam a eu son heure de gloire et a connu ses limites.
Tu ignores sans doute que l'Islam et le prophete ont parlé des hommes de valeur(bien que non musulman) a l'image d'Alexandre le grand ou de Boudha......
Ce n'est pas parce que je suis d'une religion déterminée,athée ou agnostique que je dois baillonner les aytres.
Le défaut de l'"arabe"(a l'opposé des non arabes)est de toujours prendre ses désirs pour des réalités et de vouloir justifier l'injustifiable.
Reconnaitre la valeur de l'autre est se grandir mais l'"arabe" n'a pas cette grandeur.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 25 Mar 2011 - 8:49

Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique

Version remaniée en décembre 2006 de l’article original
publié dans Berzin, Alexander. Buddhism and Its Impact on Asia.
Asian Monographs, no. 8.
Le Caire : Université du Caire, Centre d'études asiatiques,
juin 1996.
Traduit par Véronique et Michel Zaregradsky
Bouddha n’est pas un Dieu omnipotent
Le fondateur du bouddhisme, Shakyamouni, était un prince de la petite ville-État de Kapilavastu située à la frontière actuelle entre l’Inde septentrionale et le Népal. C’était il y a deux mille cinq cents ans. Après avoir vu les souffrances mentales et physiques de ses sujets, Shakyamouni renonça à sa vie royale et passa de nombreuses années en méditation à rechercher le moyen qui permettrait à tous les êtres d’être libérés de leurs problèmes et d’atteindre un bonheur durable. En résultat de sa compassion intense pour les autres et de sa compréhension profonde des choses, il réussit à surmonter toutes ses insuffisances, limitations et problèmes et à réaliser toutes ses potentialités. C’est ainsi qu’il devint un bouddha. Un bouddha n’est pas un dieu omnipotent, mais est littéralement quelqu’un qui est « complètement éveillé » de telle sorte qu’il ou elle puisse œuvrer à aider pleinement les autres. Le Bouddha Shakyamouni passa ensuite le reste de sa vie à enseigner les techniques d’éveil qu’il avait découvertes pour que les autres puissent devenir eux-mêmes des bouddhas pleinement illuminés.

Références au Bouddha dans le Coran
Au milieu du vingtième siècle de l'ère commune, l’érudit Hamid Abdul Qadir, dans son œuvre Bouddha le Grand : Sa vie et Sa philosophie (en arabe : Budha al-Akbar Hayatoh wa Falsaftoh) postule que le prophète Dhu’l-Kifl, signifiant « Celui de Kifl », dont il est fait mention deux fois dans le Coran (21.85 et 38.48) comme étant patient et bon, se réfère au Bouddha Shakyamouni. Bien que la plupart des érudits identifient Dhu’l-Kifl comme étant le prophète Ezéchiel, Qadir explique que « Kifl » est la forme arabisée de Kapila, Kapila étant la forme abrégée de Kapilavastu. Il suggère également que la mention coranique du figuier (96.1-5) se réfère aussi au Bouddha, car celui-ci atteignit l’illumination au pied d’un figuier. Certains érudits acceptent cette théorie et, pour étoffer cette position, attirent l’attention sur le fait qu’au onzième siècle de l'ère commune, l’historien musulman indien, al-Biruni, se réfère au Bouddha comme à un prophète. D’autres, écartant ce dernier argument, expliquent qu’al-Biruni voulait tout simplement dire que les gens en Inde considéraient le Bouddha comme un prophète.

Certains érudits associent le futur Bouddha Maitreya, L’Aimant ou Le Miséricordieux dont la venue est prophétisée, avec le Prophète Mohamed (Mohammed) comme serviteur du Miséricordieux. Quoique les vérités dont le Bouddha a pris conscience sous le figuier ne soient pas décrites comme des révélations, de grands maîtres bouddhistes ont par la suite reçu des révélations de textes sacrés, comme ce fut le cas pour Asanga en Inde au sixième siècle de l'ère commune, qui reçut des révélations directement de Maitreya, au Ciel de Tushita, le Ciel empli de joie.

Les bouddhistes en tant que peuple du Livre
Les accomplissements du Bouddha et ses enseignements de techniques permettant aux autres d’atteindre les mêmes accomplissements spirituels, sont connus sous le nom de dharma, ce qui signifie littéralement en sanskrit « mesures préventives ». Ce sont des mesures à prendre et des méthodes à suivre afin d’éviter de causer de la souffrance à soi-même et aux autres. À partir du deuxième siècle avant l'ère commune, les exposés du Bouddha sur ce sujet, qui avaient été transmis oralement jusqu’alors, ont été mis par écrit sous la forme de textes scripturaux. Dans l’actuel Ouzbékistan et au nord de l’Afghanistan, là où les Arabes rencontrèrent pour la première fois des bouddhistes, les versions de ces textes les plus largement diffusées étaient des traductions en turc ancien et en sogdien. Dans ces langues, le mot dharma était traduit par nom, un mot emprunté au grec et qui signifie « loi ».

Le Coran enseignait la tolérance des religions du « peuple du Livre » – ce qui se référait au christianisme et au judaïsme. Mais quand les Arabes rencontrèrent le bouddhisme, et quoique ses adeptes n’aient pas été à strictement parler un « peuple du Livre », ils leur octroyèrent le même statut et les mêmes droits qu’aux chrétiens et juifs qui étaient sous leur domination. Les adeptes du bouddhisme étaient autorisés à suivre leur religion du moment que ses membres laïcs s’acquittaient d’un impôt par tête. Ainsi, le concept juridique de « peuple du Livre » semble avoir été élargi à ceux qui suivaient un ensemble de principes éthiques d’une plus haute autorité.

Les principles de base du bouddhisme
Les Quatre Nobles Vérités
Le premier enseignement de base du Bouddha est connu sous le nom des « Quatre Nobles Vérités », les quatre faits reconnus comme étant vrais par des êtres hautement réalisés. Le Bouddha a reconnu que (1) tout le monde est confronté à de vrais problèmes. Même si les raisons de se réjouir sont nombreuses, on ne peut pas nier que la vie est difficile. La maladie, la vieillesse et la mort pour nous-mêmes et ceux qui nous sont chers, les frustrations de la vie, les déceptions dans nos relations avec les autres, etc. sont des situations suffisamment difficiles. Mais les gens les rendent encore plus douloureuses à cause de leurs attitudes basées sur la confusion.

(2) La vraie cause des problèmes est l’inconnaissance, ou ignorance de la réalité. Par exemple, chacun se prend pour le centre de l’univers. Lorsque les petits enfants ferment les yeux, il leur semble que tous les autres cessent d’exister. À cause de cette apparence trompeuse, les gens ont le sentiment d’être ce qu’il y a de plus important au monde et d’avoir le droit de faire tout ce qu’ils veulent. Une attitude aussi égocentrique et suffisante a pour résultat des disputes, des batailles et même des guerres. Mais si c’était vrai qu’ils étaient le centre de l’univers, alors tout le monde s’accorderait sur ce point. Mais personne n’est d’accord parce que tout le monde a le sentiment d’être aussi le centre de l’univers. Tout le monde ne peut pas avoir raison.

Pourtant il est possible d’atteindre (3) la vraie cessation de tous les problèmes de façon à ne plus jamais refaire l’expérience du malheur. Ceci arrivera si l’on adopte (4) une vraie voie d'esprit avec laquelle on comprend la réalité. En d’autres termes, si l’on obtient la complète prise de conscience que tout le monde est interconnecté et interdépendant et que personne n’est le centre de l’univers, alors il deviendra possible de trouver des solutions à ses problèmes de façon à pouvoir vivre tous ensemble dans la paix et l’harmonie. L’approche fondamentale du bouddhisme est alors scientifique et rationnelle. Pour éliminer les problèmes, il faut identifier leurs causes et les enlever. Tout se passe selon la loi des causes et des effets.

Vacuité et interdépendance
Les principaux enseignements du Bouddha portent alors sur la reconnaissance de la réalité, c’est-à-dire la reconnaissance de l’interrelation de tout ce qui existe, et en conséquence sur l’amour et la compassion qu’il convient de cultiver envers tous les êtres. Le principe le plus élevé qui unifie tout ce qui existe s’appelle « vacuité », au-delà toute dénomination et de tout concept. La vacuité se réfère au fait que rien n’existe de façon impossible ou imaginée comme étant véritablement indépendant de tout le reste, mais que tous les êtres et toutes les choses surviennent de façon interdépendante. Parce que toutes les créatures vivantes et l’environnement sont interdépendants, il faut avoir de l’amour, de l’intérêt et de la compassion pour tous les autres et prendre la responsabilité de les aider activement. Pour rester centré sur ces deux aspects, la vacuité et la compassion – connues aussi sous les noms de sagesse et méthode – il faut une parfaite concentration et une base solide d’autodiscipline éthique. Le Bouddha a enseigné de nombreuses techniques pour s’entraîner à y parvenir.

Éthique et karma
Le Bouddha a tout particulièrement souligné l’importance d’avoir une éthique de vie ou de suivre des principes stricts de moralité. Il a dit qu’il faut essayer d’aider les autres et que, si ce n’est pas possible, il faut au moins essayer de ne pas leur faire de mal. Il a expliqué la base de l’éthique en termes de principes scientifiques de karma ou de causes et effets comportementaux. Le mot « karma » ne désigne pas le destin, mais se réfère aux impulsions qui motivent et accompagnent les actes physiques, verbaux et mentaux. Les impulsions d’agir positivement ou négativement surviennent à cause d’un conditionnement antérieur et conduisent à des situations où l’on fait l’expérience d’un certain niveau de bonheur ou de souffrance. Ces situations se manifesteront, soit dans cette vie, soit dans des vies futures.

Renaissance
Comme dans d’autres religions indiennes, le bouddhisme soutient la thèse de la renaissance, ou réincarnation. Le continuum mental d’un individu, avec ses instincts, talents et ainsi de suite, provient de vies passées et se poursuit dans des vies futures. Selon les actes et les propensions à agir de telle ou telle manière qui en résultent, un individu peut renaître dans un ciel ou dans un enfer, comme animal, comme être humain ou parmi une variété de fantômes ou d’esprits. Tous les êtres font l’expérience d’une renaissance incontrôlable due à la force de leurs attitudes perturbatrices, comme l’attachement, la colère et la naïveté qui déclenchent des impulsions karmiques poussant à agir compulsivement. Si l’on suit les impulsions karmiques négatives qui s’élèvent dans l’esprit à cause de schémas comportementaux issus du passé et que l’on agit de façon destructrice, l’expérience qui en résultera sera celle de la souffrance et du malheur. D’un autre côté, si l’on s’engage dans des actes constructifs, on fera l’expérience du bonheur. Il s’ensuit que le bonheur ou le malheur de chaque individu n’est pas une récompense ou une punition, mais est créé par les actes antérieurs de cette personne conformément aux causes et aux effets comportementaux.

Le fondement de l’éthique bouddhique consiste à se retenir de commettre les dix actes particulièrement destructeurs. Ce sont les actes physiques de tuer, voler et se comporter sexuellement de façon inappropriée ; les actes verbaux de mentir, tenir des propos qui sèment la discorde, utiliser un langage dur et cruel et s’adonner à des bavardages inutiles ; les actes mentaux d’entretenir des pensées cupides, malveillantes, déformées et antagonistes avec lesquelles est niée la valeur positive de toute chose. Le Bouddha n’a pas enseigné de code juridique comme la Sharia à partir duquel on pourrait déterminer des châtiments pour les actes négatifs qui ont été commis. Que l’on récompense ou que l’on punisse ceux qui commettent des actes destructeurs, ceux qui agissent négativement feront de toute façon l’expérience de la souffrance qui résulte de leurs actions.

La pratique de la dévotion et de la méditation
Le Bouddha reconnut que non seulement nous sommes tous égaux dans nos aptitudes à surmonter tous les problèmes et à devenir un bouddha, mais il reconnut aussi que nous sommes tous des individus dont les préférences, les intérêts et les talents diffèrent. Par respect de ces différences, il enseigna une grande variété de méthodes de travail sur soi pour surmonter nos limitations et réaliser nos potentialités. Ces méthodes comprennent l’étude, la pratique de dévotion, comme celle de se prosterner trois fois avant de prier, la pratique de faire des dons généreux à ceux qui sont dans le besoin et à ceux qui se consacrent à la vie spirituelle, la récitation répétée des noms du Bouddha et de syllabes sacrées (mantras) égrenées sur les perles d’un chapelet, le pèlerinage sur des lieux saints et la circonvolution autour de monuments sacrés, et tout spécialement la méditation. La méditation signifie que l’on prend une habitude bénéfique. Pour cela, on génère de façon répétée des attitudes positives comme l’amour, la patience, l’attention, la concentration et la reconnaissance de la réalité et l’on s’applique à voir les situations de sa vie personnelle à partir de ces attitudes positives.

Le Bouddha enseignait aussi de ne pas croire à ce qu’il disait par simple foi, mais de vérifier ses enseignements comme si l’on achetait de l’or. Si – et seulement si – les gens trouvaient, à travers leurs expériences personnelles, quelque chose de bon à ses enseignements, il leur conseillait de l’adapter à leur vie. Le Bouddha disait qu’il n’est pas nécessaire pour cela de changer de culture ou même de religion. Quiconque trouvait quoi que ce soit d’utile dans ses enseignements était invité à en profiter.

Dans le bouddhisme, il n’y a pas d’heure fixe pour prier, pas de service religieux pour les laïcs qui sont guidés par des ecclésiastiques et pas de sabbat. On peut prier à n’importe quel moment et en n’importe quel lieu, mais le plus souvent la prière et la méditation se font dans un temple bouddhique ou chez soi devant un autel. Souvent il y a des statues et des peintures de bouddhas et de bodhisattvas, ceux qui consacrent complètement leur vie à aider les aux autres et à devenir un bouddha. On n’adore pas ces statues et l’on ne formule pas de prières à leur endroit, mais on les utilise comme support pour fixer son attention sur les grands personnages qu’ils représentent. Et puisque les bouddhas et bodhisattvas ne sont pas des dieux omnipotents, le but de la prière est de recevoir de ces figures et de la force de leur exemple, une inspiration, afin d’accomplir par soi-même ses propres objectifs positifs. Cependant, les gens non instruits font simplement des requêtes pour que leurs vœux soient exaucés. En signe de respect de ce que les bouddhas ont accompli, les gens disposent des offrandes d’encens, de bougies, de bols emplis d’eau et de nourriture devant les statues et les images.

Règles alimentaires et régime sans alcool
Il n’y a pas de lois alimentaires édictées par le bouddhisme. Les bouddhistes sont encouragés à être végétariens autant que possible, mais même si l’on ne se nourrit que de plantes, il y a toujours, dans toute forme d’agriculture, des insectes qui sont inévitablement tués d’une façon ou d’une autre. On essaie alors de minimaliser le mal causé aux animaux et aux insectes du fait de notre besoin de nourriture. Quelquefois il peut être nécessaire de manger de la viande, comme pour des raisons médicales ou pour ne pas offenser ses hôtes, ou lorsqu’il n’y a pas d’autre source de nourriture. Dans de tels cas, on offre des remerciements à l’animal qui a laissé sa vie pour nous et l’on fait des prières pour qu’il ait une meilleure renaissance.

Le Bouddha a aussi donné l’instruction à ses disciples de ne pas boire même une goutte d’alcool. Les pratiques du bouddhisme visent à cultiver l’attention, la discipline et le contrôle de soi. Tout cela est perdu si l’on boit de l’alcool. Mais tous les bouddhistes ne suivent pas ce conseil du Bouddha.

La tradition monastique
Le bouddhisme connaît à la fois une tradition monastique et une tradition laïque. Il y a des moines et moniales qui observent des centaines de vœux, y compris celui de célibat complet. Ils se rasent la tête, portent des robes particulières et vivent dans des communautés monastiques. Ils consacrent leur vie à l’étude, la méditation, la prière et la conduite de cérémonies pour le bien-être de la communauté laïque. Les laïcs, à leur tour, soutiennent les moines et moniales en faisant des dons de nourriture, soit directement aux monastères, soit aux moines qui passent chez eux tous les matins en quête d’aumônes.

Égalité
Quoique la société hindoue au temps du Bouddha fût organisée en castes avec certains groupes dont le statut était si bas qu’ils étaient considérés comme intouchables par les autres, le Bouddha déclara que dans sa communauté monastique, tous et toutes étaient égaux. Ainsi, le Bouddha abolit les différences de castes pour ceux qui quittaient la vie en société afin de vivre dans les monastères et les couvents et de consacrer leur vie à la pratique spirituelle. La hiérarchie dans les institutions monastiques était basée sur le respect de ceux qui avaient été ordonnés et observaient leurs vœux depuis plus longtemps. Une personne jeune ordonnée avant une personne plus âgée était placée avant cette dernière dans les assemblées de prière et était servie en premier de nourriture et de thé. Pour rester fidèle à la tradition orientale, les hommes et les femmes s’asseyaient séparément lors des assemblées religieuses, avec les hommes assis devant.

Pages ayant un contenu similaire :
Quelques traits communs à l’islam et au bouddhisme : Conversation avec Snjezana Akpinar et Alex Berzin
Dialogue islamo-bouddhiste


Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par castaneda le Ven 25 Mar 2011 - 9:00

:c:!<:

castaneda
Remontant

Féminin Nombre de messages : 60
Localisation : ,,,???!!!
Date d'inscription : 12/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 25 Mar 2011 - 9:50

Cela veut dire quoi chere amie?

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 25 Mar 2011 - 9:52

En toute franchise faites vous confiance a un musulman hirsute ou a un moine boudhiste?
Regardez moi bien dans les yeux et répondez moi!!!
Je fais plus confiance au dalai lama qu'a Wahrani!!!!!! MRD

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Ven 25 Mar 2011 - 11:06

Sourate el Kafiroun:

1. Dis : "Ô vous les infidèles !

2. Je n'adore pas ce que vous adorez.

3. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore.

4. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.

5. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore.

6. A vous votre religion, et à moi ma religion".



wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Esculape le Ven 25 Mar 2011 - 12:38

Et alors?
Tu vas te priver des bienfaits et de la technologie occidentale?
Tu vas te priver du genie chinois?
Tu vas te gaver de culture misrie?
Que peux tu faire sans l'aide et la presence des autres?
Ne vois tu pas que ce sont les "infideles" qui viennent proteger les musulmans de Libye?
De quoi sont capables les "musulmans a part trahir leurs freres???
Et que vient faire le verset précédent dans notres discussion?
Tu es hors sujet.Tu ne peux vivre en autarcie car tu ne produis rien et avec cette attitude il y a aucune chance d'émancipation possible pour les musulmans.

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par wahrani le Ven 25 Mar 2011 - 13:56


Il faudra revenir aux sources de cette religion.

La Yousslihou hadi el Oumma Illa Ma asslaha el jil el Aouel.

Quand on revient à nos principes, et nos vrais valeurs, on n'aura pas besoin des autres comme c'était le cas en Andalousie.

Les vestiges de l'Alhambra sont le témoignage....

Comment nos prédécesseurs ont pu conquis le monde en un temps record!!

Est-ce avec la force?? avec leur intélligence??

Bien sur que non:

Sourate el Nour :

46. Nous avons certes fait descendre des versets explicites. Et Dieu guide qui Il veut vers un droit chemin.

47. Et ils disent : "Nous croyons en Dieu et au messager et nous obéissons". Puis après cela, une partie d'entre eux fait volte-face. Ce ne sont point ceux-là les croyants.

48. Et quand on les appelle vers Dieu et Son messager pour que celui-ci juge parmi eux, voilà que quelques-uns d'entre eux s'éloignent.

49. Mais s'ils ont le droit en leur faveur, ils viennent à lui, soumis.

50. Y a-t-il une maladie dans leurs coeurs ? ou doutent-ils ? ou craignent-ils que Dieu les opprime, ainsi que Son messager ? Non !... mais ce sont eux les injustes.

51. La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Dieu et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : "Nous avons entendu et nous avons obéi". Et voilà ceux qui réussissent.

52. Et quiconque obéit à Dieu et à Son messager, et craint Dieu et Le redoute... alors, voilà ceux qui récoltent le succès.

53. Et ils jurent par Dieu en serments solennels que si tu le leur ordonnais, ils sortiraient à coup sûr (au combat). Dis : "Ne jurez donc pas. [Votre] obéissance [verbale] est bien connue. Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites".

54. Dis : "Obéissez à Dieu et obéissez au messager. S'ils se détournent,... il [le messager] n'est alors responsable que de ce dont il est chargé; et vous assumez ce dont vous êtes chargés. Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés". Et il n'incombe au messager que de transmettre explicitement (son message).

55. Dieu a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes oeuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroît par la suite, ce sont ceux-là les pervers.

https://www.youtube.com/results?search_query=l%27age+d%27or+de+l%27islam&aq=0

wahrani
wahrani
Tonique

Masculin Nombre de messages : 360
Localisation : Oran
Date d'inscription : 25/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

La Sagesse du Bouddhisme : Empty Re: La Sagesse du Bouddhisme :

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: La caféte :: Religion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum