Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

Pénurie de médicaments

Aller en bas

Pénurie de médicaments Empty Pénurie de médicaments

Message par Esculape le Mar 17 Mai 2011 - 10:55

Pénurie de médicaments
Le mal s'étend et les autorités continuent de faire la sourde oreille
Samir Allam et Ali Idir


« Je ne sais pas ce qu’il y a de disponible en Algérie. Tout manque. Si c’était le Yémen, je comprendrais. Mais l’Algérie a tout de même les moyens de soigner sa population ». Ce commentaire n’émane pas d’un opposant politique algérien. Il provient d’une responsable de la pharmacie de l’hôpital Saint‑Antoine à Paris, étonnée par le nombre grandissant de demandes d’achat de médicaments destinés à être envoyés en Algérie.

Comme presque chaque jour depuis quelques mois, un Algérien s’est en effet présenté ce mardi 17 mai à la pharmacie de cet hôpital parisien, muni d’une ordonnance pour acheter le Herceptin, un anticancéreux actuellement introuvable en Algérie. Le Herceptin n’est pas vendu en pharmacie en France. Il est disponible uniquement dans les hôpitaux. « Mais nous ne pouvons pas le vendre. Nous recevons ce médicament en vrac que nous conditionnons ici pour ensuite l’administrer à nos patients. Pour les soins à domicile, le médicament est conditionné d’une manière particulière. Il doit rester au frais pendant le transport », explique la pharmacienne de Saint‑Antoine à son client algérien. « En plus, acheter ce type de médicament pour le transporter à l’étranger est illégal. Le gouvernement algérien doit pouvoir savoir quels médicaments entrent sur son territoire. Nous aurions aimé pouvoir vous aider mais c’est impossible », regrette‑t‑elle. Selon elle, tous les hôpitaux parisiens sont régulièrement sollicités par des Algériens.

Le Herceptin en question est destiné à une patiente actuellement hospitalisée à l’hôpital d’Oran. Depuis maintenant plus d’un mois et demi, ce médicament est introuvable en Algérie. « Il y a un problème d’approvisionnement en médicaments. Ca ne concerne pas uniquement le Herceptin », explique un médecin du service oncologie du CHU d’Oran où la patiente n’a pas pris son médicament depuis maintenant un mois, selon ses proches. « Ils nous annoncent l’arrivée du Herceptin vers la mi‑juin. C’est un médicament très important. Le patient, quand il ne le prend pas, prend des risques importants », ajoute le médecin. Un flacon de Herceptin coûte près de 1000 euros. Mais « parfois des médicaments qui ne coûtent rien sont indisponibles », précise‑t‑il.

Le Herceptin n’est pas le seul médicament introuvable actuellement dans les pharmacies algériennes. Des centaines d'autres manquent. Les pharmacies se vident petit à petit. Les malades et les pharmaciens ne comprennent plus rien à cette pénurie qui dure depuis maintenant de nombreux mois, sans qu’aucune solution ne soit trouvée malgré les promesses du ministre de la Santé.

« Actuellement, plus de 800 médicaments seraient en rupture de stock », selon un pharmacien d’Alger. Les malades ne sont pas contents et le propriétaire de la pharmacie est furieux : « nos ventes ont baissé considérablement ces derniers mois ». Le pharmacien commence à lister les médicaments en rupture. Même les pilules de contraception sont introuvables.

Alors que la pénurie de médicaments s’aggrave de jour en jour, le ministre de la Santé Djamel Ould Abbès continue de nier l’existence du problème. Pour le gouvernement, il n’y a aucune pénurie de médicaments. Les producteurs et les importateurs eux font profil bas. Aucun ne dénonce le manque de produits pharmaceutiques. Les organisations patronales, les syndicats et les associations gardent étrangement le silence. Le gouvernement veut à tout prix réduire la facture de l’importation de médicaments. Pour y parvenir, il semble prêt à sacrifier la santé des Algériens.







Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pénurie de médicaments Empty Re: Pénurie de médicaments

Message par castaneda le Mar 17 Mai 2011 - 11:12

pour cette raison , l'ouverture de l'industrie pharmaceutique faisait partie de la liste de nos revendications .

castaneda
Remontant

Féminin Nombre de messages : 60
Localisation : ,,,???!!!
Date d'inscription : 12/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Pénurie de médicaments Empty Re: Pénurie de médicaments

Message par Esculape le Mar 17 Mai 2011 - 13:04

castaneda a écrit:pour cette raison , l'ouverture de l'industrie pharmaceutique faisait partie de la liste de nos revendications .

Saidal qui est un fleuron de notre industrie pharmaceutique est entrain de se faire casser.
Il y a un lobby privé du médicament qui dicte sa loi.Les industries pharmaceutiques privées n'ont pas d'ethique et fourguent sur le marché de la camelote.Les importateurs sont dans la copie.
On n'a jamais connu depuis 1962 un tel marasme et de telles pénuries.L'HEURE EST GRAVE!!!

Esculape
Panacée

Masculin Nombre de messages : 5488
Localisation : oran
Date d'inscription : 14/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pénurie de médicaments Empty Re: Pénurie de médicaments

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum