Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2793 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Eddalia

Nos membres ont posté un total de 62017 messages dans 3435 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 15 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

Les QCS d'immunologie

Aller en bas

Les QCS d'immunologie

Message par imene le Dim 4 Déc 2011 - 8:46

17- L’hypersensibilité de type IV :
a- Fait intervenir les TH1.
b- Peut être déclenchée par les haptènes.
c- Constitue le principal mécanisme de lutte contres les infections intracellulaires.
d- Fait intervenir les lymphocytes B qui produisent les anticorps.
e- Le macrophage constitue son élément principal.

18- Parmi les déficits immunitaires primitifs liés au sexe :
a- Agammaglobulinémie de Bruton.
b- Déficit en chaîne γ du R IL2.
c- Déficit immunitaire avec hyper IgM.
d- Agammaglobulinémie de type swiss.
e- Syndrome de Wiskott Aldrich.

19- Le déficit en IgA est caractérisé par :
a- Infections récurrentes des muqueuses.
b- Infections intracellulaires.
c- Proliférations malignes.
d- Réactions allergiques.
e- Manifestations auto immunes

1. Parmi les paramètres d’exploration de l’hypersensibilité de type IV
a. Intradermoréaction
b. Test d’inhibition de migration des macrophages
c. Dosage des cytokines de type TH1
d. Dosage des cytokines dans le surnageant du milieu contenant les leucocytes du malades avec l’antigènes stimulant
e. Réaction lymphocytaire mixte (MLR)

2. Mécanismes de destruction des cellules modifiés
a. ¬¬ADCC par macrophages
b. Activation des cellules cytotoxiques
c. Induction de la mort programmée par le TNF
d. Production des anticorps par les plasmocytes
e. Activation des natural killer directement par des antigènes spécifiques

3. Activités anti cancéreuses des NK
a. Cytotoxicité cellulaire directe
b. L’induction de la mort programmée par contact direct
c. Cytotoxicité cellulaire par l’intermédiaire de tout isotype d’immunoglobulines
d. Production de certaines cytokines inflammatoire
e. L’induction de la mort programmée par l’intermédiaire de certains médiateurs solubles

4. Les éléments cellulaires immunologiques les plus important dans l’immunité anti tumorale
a. Les lymphocytes T helper
b. Les lymphocytes B
c. Les lymphocytes T cytotoxique
d. Les Natural Killer
e. Les Macrophages
Cocher la réponse fausse

1.Eléments principaux du système immunitaire :
a. Lymphocytes
b. Antigènes
c. Anticorps
d. Molécules de surfaces
e. Cytokines

2. Eléments cellulaires de la réponse immunitaire
a. cellules dendritiques
b. plaquettes
c. polynucléaires
d. cellules endothéliales
e. NKT

3. Parmi les caractéristiques des cytokines :
a. Leur action est spécifique de l’antigène.
b. Synthétisées de novo.
c. Agissent via des récepteurs spécifiques.
d. Sont de faible poids moléculaire.
e. Exercent plusieurs fonctions, selon leur type et selon les cellules cibles.

4. Parmi les cytokines amplifiant la réaction inflammatoire :
a. ILI
b. IL6
c. TNF α
d. IFNγ
e. IL 10

5. Eléments principaux de l’immunité à anticorps
a. Lymphocytes B
b. Lymphocytes T
c. Complément
d. Cytokines
e. Enzymes protéolytiques

6. Parmi les rôles des immunoglobulines :
a. Immuno-adhérance.
b. Activation du complément.
c. Reconnaissance de l’antigène spécifiquement.
d. Isotypie.
e. Protection de fœtus en traversant le placenta.

7. Iso types des immunoglobulines
a. immunoglobuline E
b. immunoglobuline α
c. immunoglobuline G1
d. immunoglobuline M
e. immunoglobuline D

8. les éléments principaux intervenant dans la commutation isotypique
a. La séquence S
b. Type d’antigène
c. Interaction cellulaire lymphocytes T – macrophages
d. Cytokines
e. Couple antigénique CD40-CD40L

9. les immunoglobulines sont utilisées pour :
a. traitement des déficits immunitaires
b. détection des antigènes
c. traitement sérologique
d. vaccination
e. diagnostic de certaines maladies

10. Protéines spécifiques de la voie alterne du complément sont :
a. Facteur H.
b. Facteur I.
c. Facteur D.
d. Facteur B.
e. Properdine.

11. Rôles du complément :
a. Chimiotactisme.
b. Régulation de l’immunité cellulaire.
c. Opsonisation.
d. Lyse cellulaire.
e. Amplification de la réaction inflammatoire.

12. Protéines de régulation de la voie classique.
a. C 1 inh.
b. C4BP.
c. Facteur H.
d. CD35.
e. CD55.

13.L'activation du complément par la voie alterne est caractérisée par
a. l'hydrolyse du pont thioester de la chaîne α du C3 en formant le C3 b –like
b. l'implication de la seule fraction du complément qui se trouve active à l'état natif
c. le complexe enzymatique activant le C3 et le C5 exige l'implication d'une protéine de stabilisation
d. impliquée dans la réponse immunitaire non spécifique
e. peut être déclenchée par des complexes immuns

14.La C3 convertase de la voie alterne d'activation du complément
a. son activité enzymatique est assurée par le site actif porté par la fraction Bb
b. le site actif n'est pas spécifique uniquement au C3
c. le C3b assure la fixation sur la surface activatrice
d. est stabilisée par le facteur D
e. forme la C5 convertase en s'associant avec le C3b

15.Parmi les fractions du complément ayant une activité enzymatique
a. Facteur I
b. C2a
c. Bb
d. Facteur p
e. Facteur D

16.Les éléments principaux de la phase d’exécution de la réponse immunitaire humorale
a. Les immunoglobulines
b. Le complément
c. Les lymphocytes B
d. Les natural killer
e. Les polynucléaires neutrophiles

17.Les éléments principaux de la phase d’exécution de la réponse immunitaire cellulaire
a. Les lymphocytes T helper
b. Les lymphocytes T cytotoxique
c. Les naturel killer
d. Les macrophages
e. Le Tumor Necrosis Factor

18.Traitement non spécifique des maladies allergiques
a. Anti inflammatoire
b. Stabilisateurs de la membrane cellulaire
c. Anti diester ase
d. Antihistaminique (antiH2)
e. Broncho-dilatateurs

19.Parmi les facteurs essentiels de l’hypersensibilité de type I :
a. Complément.
b. Allergènes.
c. Mastocytes et basophiles.
d. Cytokines.
e. Immunoglobuline E.

20.L’hypersensibilité de type IV :
a. Fait intervenir les TH1.
b. Peut être déclenchée par des haptènes.
c. Constitue le principal mécanisme de lutte contres les infections intracellulaires.
d. Fait intervenir les lymphocytes B qui produisent les anticorps.
e. Le macrophage constitue son élément principal.


avatar
imene
Admin

Féminin Nombre de messages : 34
Localisation : /
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par imene le Dim 4 Déc 2011 - 8:59



Commutation iso typique
Phénomène physiologique se déroulant dans les follicules lymphoïdes primaires
Débute par la translation de la séquence S
Indice de la réaction immunitaire secondaire
Dépend de l’antigène stimulant
Responsable de la production des immunoglobulines qui ne constituent pas le BCR

Réarrangement
Correspond aux sélection et combinaison des gènes codant pour les constituant des paratopes
Responsable de la production du répertoire des lymphocytes
Se déroule au cours de lymphopoïèse
Ne concerne que production des immunoglobulines
Toute anomalie touchant ce processus engendra une maladie grave

Facteurs qui influencent le développement du type de la réaction immunitaire
a. Nature de l’antigène
b. Types de cytokines de l’environnement
c. La sous population de lymphocytes T activée
d. Type de cellules présentatrices de l’antigène
e. Voie de pénétration de l’antigène

Parmi les facteurs influençant le switch
Voies de pénétration de l’antigène
Les gènes codant pour les chaînes lourdes
Type de l’antigène
Molécules d’adhésion
Médiateurs solubles de la communication intercellulaire
Parmi les facteur influençant la commutation isotopique
Le type de l'antigène
La voie de pénétration de l'antigène
Les molécules de costimulation impliquées au cours de la présentation antigénique
Le profil cytokinique de l'environnement
Les gènes codant pour les immunoglobulines

IgA sécrétoire :
C'est une immunoglobuline dimérique
Se trouve dans les secrétions des glandes endocrine
Contient une chaîne J responsable de la polymérisation
Protège l'organisme contre les infections pulmonaires et digestives
Peut prévenir passivement le nourrisson de différentes infections
Le réarrangement :
Consiste en la sélection des gènes codant pour les parties variable de récepteurs spécifiques à l'antigène
Dépend de plusieurs mécanismes moléculaires
Se déroule dans les organes lymphoïdes périphériques
Toute anomalie touchant ce phénomène se traduit par une lymphopénie sévère
Responsable de la diversité des effecteurs immunitaires spécifiques



Parmi les rôles biologiques des immunoglobulines
a. Activation du complément
b. Induction de la réponse immunitaire spécifique
c. Neutralisation des antigènes solubles
d. Immunoadherance
e. Protection fœtale

Les chaînes légères des immunoglobulines :
f. Ce sont des glycoprotéines de 25 Kd environ
g. Ce sont codées par des chromosomes différents
h. Font partie des constituants de différents iso types d'immunoglobulines
i. Elles apparaissent tôt, au stade pré B, au cours de la production des lymphocytes B
j. Ne contiennent qu'un seul domaine constant

Les immunoglobulines sont appliquées dans,
k. Le diagnostic des maladies infectieuses
l. Le traitement des certains déficits immunitaires
m. Détermination spécifique de certains anticorps
n. Prévention contre certains états d'allo immunisation
o. Prévention contre certaines maladies infectieuses

Rôles biologiques des immunoglobulines
Reconnaissance et réaction avec les anticorps
Activation des cellules portant des récepteurs spécifiques pour leurs partis constantes
Facilitent l’élimination des agents pathogènes
Régulent leur catabolisme
Protection du fœtus des les premiers mois de la grossesse
Le plasmocyte:
Correspond à l’étape finale de la différenciation de la ligné B
Se loge au niveau de la moelle osseuse
Cellule productrice des anticorps après la stimulation antigénique
Coopère avec les lymphocytes T helper pour développer une réponse immunitaire humorale
Peut se trouver dans les organes lymphoïdes secondaires ou les tissus périphérique

Marqueurs principaux du lymphocyte B
CD 19
CD 22
CD 21
CD 40L
CD 79

Chaînes lourdes des immunoglobulines
Gènes codant se localisent sur le chromosome 14
Déterminent les classes et les sous classes des immunoglobulines
La combinaison de leurs parties variables forme le para tope
Leurs récepteurs se localisent généralement sur les leucocytes
Possèdent des ponts S-S intra caténaires




Anticorps monoclonal
p. Produit par un ensemble des cellules identiques
q. Sa production in vitro exige la formation des hybridomes
r. Spécifique à un seul antigène
s. Peut être reconnu par des anticorps spécifique
t. Peut réagir avec un haptène

Les éléments principaux de la phase d’exécution de la réponse immunitaire humorale
Les immunoglobulines
Le complément
Les lymphocytes B
Les natural killer
Les polynucléaires neutrophiles

Les étapes de la réaction immunitaire humorale
Captation de l’antigène par les cellules présentatrices de l’antigène
Présentation de l’antigène aux lymphocytes B
Activation des lymphocytes B
Prolifération et différenciation de lymphocytes
Secret ion des anticorps spécifiques

Mécanismes immunologiques développés au cours de la réponse immunitaire cellulaire
u. Captation de l’antigène par les cellules phagocytaires
v. Présentation de l’antigène aux lymphocytes T helper
w. Libération des médiateurs solubles notamment les cytokines
x. Activation des lymphocytes B en amplifiant la réaction immunitaire
y. Activation des cellules effectrices

parmi les propriétés des cytokines de TH2
z. inhibent le développement de la réponse immunitaire cellulaire
aa. induisent la prolifération et la différenciation de la lignée B
bb. inhibent la production des polynucléaires éosinophiles
cc. inhibent l’activité de macrophages
dd. influencent la commutation isotypique

Mécanismes de destruction des cellules modifiés
a. ­­ADCC par macrophages
b. Activation des cellules cytotoxiques
c. Induction de la mort programmée par le TNF
d. Production des anticorps par les plasmocytes
e. Activation des natural killer directement par des antigènes spécifiques

Activités anti cancéreuses des NK
Cytotoxicité cellulaire directe
L’induction de la mort programmée par contact direct
Cytotoxicité cellulaire par l’intermédiaire de tout isotype d’immunoglobulines
Production de certaines cytokines inflammatoire
L’induction de la mort programmée par l’intermédiaire de certains médiateurs solubles



Les éléments cellulaires immunologiques les plus important dans l’immunité anti tumorale
Les lymphocytes T helper
Les lymphocytes B
Les lymphocytes T cytotoxique
Les Natural Killer
Les Macrophages

Parmi les paramètres de la phase d’induction de la réponse immunitaire cellulaire
Les cellules présentatrice d’antigène : les lymphocytes B
Les molécules de la costimulation
Molécules d’adhésion
Cytokines
Antigènes

Parmi les paramètres intervenant dans la régulation négative de la réponse immunitaire spécifique
TGF betta
Interleukine 10
CTLA 4
IFN gamma
Fas

Cytokines
Molécules solubles intervenant dans la réponse immunitaire
Glycoprotéines de faible poids moléculaire
Synthétisés d’une façon transitoire
leur action est spécifique de l’antigène
Elles induisent l’expression de leurs récepteurs


Parmi les lymphocytes T impliqués dans le développement d’une réponse immunitaire spécifique
Les lymphocytes TH1
Les lymphocytes TH2
Les lymphocytes TH3
Les lymphocytes T CD8
Les lymphocytes NKT
avatar
imene
Admin

Féminin Nombre de messages : 34
Localisation : /
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par imene le Dim 4 Déc 2011 - 9:11

Parmi les mécanismes de lutte contres les infections bactériennes intracellulaires
Activation des lymphocytes T helper 2
Activation des cellules macrophagiques
Sécrétion de l’IFN gamma par les NK
Augmentation de l’expression des molécules HLA II
Activation de la chaîne respiratoire

La réponse immunitaire innée
Assurée par des éléments cellulaires et humoraux.
Fait intervenir des mécanismes chimiques, physiques et biochimiques
Se déroule dans le lieu de l’agression
Certains de ses éléments interviennent dan la réponse immunitaire spécifique
Intervient tardivement

La réponse immunitaire acquise est caractérisée par :
Reconnaissance de l’agresseur spécifiquement
Implication que des cellules spécifiques
Intervention après quelques jours
Raccourcissement du temps de latence après le second contact
Son efficacité est augmentée avec le nombre de contact avec l’agresseur

Système du complément
ee. Correspond à un ensemble de protéines activé d’une façon séquentielle
ff. Il est thermosensible
gg. Participe à la phase effectrice de la réaction immunitaire innée et acquise
hh. Participe à la destruction des cellules modifiées
ii. Toutes ses protéines sont sériques

Rôles biologiques du complément
jj. Amplification de la réaction inflammatoire
kk. Effet chimiotactique
ll. Lyse membranaire
mm. Fixation des antigènes sur les cellules phagocytaires
nn. Régulation de la réaction immunitaire cellulaire

La voie alterne du complément
oo. Activée par des catalyseurs de l’hydrolyse de C3 convertase
pp. L’activité enzymatique de C3 convertase est portée par le facteur B
qq. Ses convertases sont stabilisées par la properdine
rr. Constitue l’un des mécanismes de la réponse immunitaire non spécifique
ss. Peut être activée par certaines formes des immunoglobulines

parmi les protéines d’activation de la voie alterne
tt. le facteur H
uu. le facteur B
vv. le facteur D
ww. le C5
xx. le C9

Dans l’activation du complément par la voie alterne
yy. C2 et C4 forment l’enzyme de conversion de C3
zz. Le C3 est clivé en C3a et C3b
aaa. Des facteurs chimiotactiques sont libérés
bbb. La séquence de C6 àC9 est identique à celle de la voie classique
ccc. Cette voie est activée par les IgA agrégées

Certaines des molécules suivantes peuvent favoriser l’opsonisation grâce aux récepteurs cellulaires correspondants
ddd. C1q
eee. MBL
fff. C3b
ggg. C5a
hhh. C3bi



Parmi les protéines de régulation du complément
iii. CD35
jjj. CD46
kkk. CD55
lll. CD58
mmm. CD59
Parmi les maladies immunopathologiques :
nnn. Toutes les maladies métaboliques et cancéreuses qui donnent un état d’immunodépression
ooo. Les pathologies néoplasiques touchant la lignée lymphoïde
ppp. Les pathologies résultant de développement d’une réaction immunitaire secondaire physiologique
qqq. Les pathologies résultant de la rupture de la tolérance immunitaire au soi
rrr. Les pathologies primaires ou secondaires de fonctionnement du système immunitaire
Les effecteurs principaux de l’HS I sont :
sss. Les immunoglobulines E
ttt. Les antigènes
uuu. Les lymphocytes T CD8
vvv. Les cytokines
www. Les mastocytes
Histamine
xxx. Médiateur inflammatoire néoformé
yyy. Amine vasoactif
zzz. Libérée par plusieurs cellules
aaaa. Peut être produite par les plaquettes sanguines
bbbb. Induit l’expression des molécules d’adhésion au cours de la réaction inflammatoire

Médiateurs inflammatoires libérés par les mastocytes au cours de l’HSI :
cccc. Sérotonine
dddd. Interleukine 10
eeee. Prostaglandine
ffff. Leucotriènes
gggg. tryptase
Paramètres diagnostiques spécifiques des maladies allergiques
hhhh. Tests cutanés
iiii. Test de libération de l’histamine
jjjj. Test de dé granulation des basophiles
kkkk. Dosage des IgE totales
llll. Tests de provocation broncho-pulmonaires
Traitement non spécifique des maladies allergiques
mmmm. Anti inflammatoire
nnnn. Stabilisateurs de la membrane cellulaire
oooo. Anti diester ase
pppp. Antihistaminique (antiH2)
qqqq. Broncho-dilatateurs
Les effecteurs principaux intervenant dans le développement de l’HS I sont :
rrrr. Les immunoglobulines E
ssss. Les dérivés lipidiques
tttt. Les médiateurs pharmacologiques solubles
uuuu. Les antigènes monopolistiques
vvvv. Les mastocytes

Parmi les éléments principaux impliqués dans la phase effectrice de la réponse immunitaire contre les vers.
wwww. Lymphocytes B
xxxx. Les immunoglobulines E
yyyy. Polynucléaires éosinophiles
zzzz. Polynucléaire neutrophiles
aaaaa. IL5

parmi les effecteurs principaux de l’HS I
bbbbb. Tous les antigènes exogènes
ccccc. Certains iso types d’immunoglobulines
ddddd. Les cytokines inflammatoires
eeeee. Les cellules dendritiques
fffff. Les éosinophiles

Les situations suivantes peuvent être dues à une réaction d’HS I
ggggg. Conjonctivite
hhhhh. Urticaire
iiiii. Troubles digestifs
jjjjj. Choc septique
kkkkk. Asthme

Les médiateurs néoformés de l’HS I sont
lllll. Les cytokines inflammatoires
mmmmm. Les leucotriènes
nnnnn. La sérotonine
ooooo. Les prostaglandines
ppppp. Paf-acéther

Les hypersensibilités qui dépendent d’anticorps sont :
a. Hypersensibilité de type I.
b. Hypersensibilité de type II.
c. Hypersensibilité de type III.
d. Hypersensibilité de type IV.
e. Hypersensibilité de type V.

Le phénomène de koch est une manifestation :
qqqqq. D’hypersensibilité retardée
rrrrr. Se développe en général après 48 heures de son induction
sssss. Se traduit par une réaction locale avec un érythème et une induration
ttttt. Le macrophage constitue la cellule principale
uuuuu. Peut se traduire par un eczéma de contact

Parmi les paramètres d’exploration de l’hypersensibilité de type IV
vvvvv. Intradermoréaction
wwwww. Test d’inhibition de migration des macrophages
xxxxx. Dosage des cytokines de type TH1
yyyyy. Dosage des cytokines dans le surnageant du milieu contenant les leucocytes du malades avec l’antigènes stimulant
zzzzz. Réaction lymphocytaire mixte (MLR)


EXAMEN D’IMMIUNOLOGIE
3 eme annee de médecine

Cocher la réponse fausse.
Parmi les éléments principaux du système immunitaire :
a- Immunoglobulines.
b- Complément.
c- Antigènes.
d- Cytokines.
e- Macrophage.
Rôles du macrophage :
f- Présentation de l’antigène.
g- Phagocytose .
h- Bactéricidie .
i- Reconnaissance de l’antigène spécifiquement.
j- Production de cytokines.
Le natural killer :
k- C’est le lymphocyte non-T non-B.
l- Elimine les cellules auto logues modifiées.
m- Possède un récepteur spécifique pour l’antigène.
n- Détruit les cellules couvertes par des anticorps.
o- Coopère avec les autres cellules en produisant des cytokines.
Ganglion lymphatique :
p- C’est un organe lymphoïde secondaire.
q- Dont la zone para corticale est T dépendante.
r- Son développement dépend de stimulation antigénique.
s- C’est un site où se déroule la réaction immunitaire.
t- Son apparition précède celle du thymus.
Antigène :
u- Défini comme étant toute substance étrangère pouvant induire une réponse
Immunitaire.
v- Possède deux caractéristiques : immunogénicité et antigénicité.
w- Son pouvoir immunogène dépend de sa nature biochimique.
x- L’antigénicité, c ‘est la capacité d’induire la production des effecteurs immunitaires.
y- Les polysaccharides, ce sont des antigènes thymo-indéprendants.
Immunoglobuline M :
z- C’est la première immunoglobuline produite après une stimulation antigénique.
aa- Traverse le placenta et protége le fœtus contre les infections congénitales.
bb- La forme membranaire possède une séquence hydrophobe.
cc- La forme sérique est pentamérique.
dd- Active la voie classique du complément.


7- La commutation isotypique « switch» dépend de :
Présentation de l’antigène aux lymphocytes B par les macrophages.
La séquence S.
Cytokines.
Le contact direct entre lymphocytes T et B via les molécules d’adhésions.
Type d’antigène.
8-Parmi les rôles des immunoglobulines :
Immuno-adhérance.
Activation du complément.
Reconnaissance de l’antigène spécifiquement.
Isotypie.
Protection de fœtus en traversant le placenta.
9- Parmi les caractéristiques des cytokines :
Leur action est spécifique de l’antigène.
Synthétisées de novo.
Agissent via des récepteurs spécifiques.
Sont de faible poids moléculaire.
Exercent plusieurs fonctions, selon leur type et les cellules cibles.
10- Rôles de molécules d’adhésion :
Liaison des cellules entre elles ou à la matrice extracellulaire.
Interviennent dans la présentation antigénique.
Retiennent les cellules dans leurs sites appropriés.
Participent dans l’amplification de la réaction inflammatoire.
Interviennent dans la communication intercellulaire à distance.
11- Protéines spécifiques de la voie alterne du complément sont :
Facteur H.
Facteur I.
Facteur D.
Facteur B.
Properdine.
12- Rôles du complément :
Chimiotactisme.
Régulation de l’immunité cellulaire.
Opsonisation.
Lyse cellulaire.
Amplification de la réaction inflammatoire.
13- Protéines de régulation de la voie classique.
C 1 inh.
C4BP.
Facteur H.
CD35.
CD55.
14- Les hypersensibilités qui dépendent d’anticorps sont :
Hypersensibilité de type I.
Hypersensibilité de type II.
Hypersensibilité de type III.
Hypersensibilité de type IV.
Hypersensibilité de type V.


15- Les éléments principaux de l’hypersensibilité de type III sont :
Anticorps.
Antigènes.
Complément.
Macrophages.
Polynucléaires neutrophiles.
16- Parmi les facteurs essentiels de l’hypersensibilité de type I :
Complément.
Allergènes.
Mastocytes et basophiles.
Cytokines.
Immunoglobuline E.
17- L’hypersensibilité de type IV :
Fait intervenir les TH1.
Peut être déclenchée par les haptènes.
Constitue le principal mécanisme de lutte contres les infections intracellulaires.
Fait intervenir les lymphocytes B qui produisent les anticorps.
Le macrophage constitue son élément principal.
18- Parmi les déficits immunitaires primitifs liés au sexe :
Agammaglobulinémie de Bruton.
Déficit en chaîne γ du R IL2.
Déficit immunitaire avec hyper IgM.
Agammaglobulinémie de type swiss.
Syndrome de Wiskott Aldrich.
19- Le déficit en IgA est caractérisé par :
Infections récurrentes des muqueuses.
Infections intracellulaires.
Proliférations malignes.
Réactions allergiques.
Manifestations auto immunes.
20- Mécanismes de lutte antivirale :
Production des anticorps antiviraux neutralisants.
Activation de la voie classique du complément par les anticorps antiviraux fixés sur les cellules infectées.
Lyse de cellules infectées par les NK.
Lyse de cellules infectées par les CTL.
Phagocytose de cellules infectées par les macrophages.
avatar
imene
Admin

Féminin Nombre de messages : 34
Localisation : /
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par imene le Dim 4 Déc 2011 - 9:13

excusez le désordre et les répétitions parce je n'avais pas assez de temps pour les trier, je suis sure que ça va vous aider...bon courage !
avatar
imene
Admin

Féminin Nombre de messages : 34
Localisation : /
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par aime chat le Dim 4 Déc 2011 - 10:15

merci 7anouna...
avatar
aime chat
Panacée

Féminin Nombre de messages : 2615
Age : 31
Localisation :
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par ilyes701 le Dim 4 Déc 2011 - 13:30

Merciii bcp Imene c'est gentil de ne pas avoir oublié :)

ilyes701
Stimulant

Masculin Nombre de messages : 82
Age : 27
Localisation : oran
Date d'inscription : 08/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par sadokzine1980 le Dim 16 Juin 2013 - 10:45

svp j'ai besoin du QCM en biochimie. Merci

sadokzine1980
placebo
placebo

Masculin Nombre de messages : 1
Localisation : alger
Date d'inscription : 16/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les QCS d'immunologie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum