Connexion

Récupérer mon mot de passe

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2802 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est J2SD-TOGO

Nos membres ont posté un total de 62042 messages dans 3459 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

du nouveau pour la pharmacie hospitalière

 :: campus :: pharm@ctu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

du nouveau pour la pharmacie hospitalière

Message par abdfetah le Mar 18 Mar 2008 - 13:04

aujourd'8 j'ai lu sa ds le quotien d'oran


Plaidoyer pour les pharmaciens hospitaliers


Le secteur hospitalier devra être la nouvelle destination des jeunes pharmaciens. Les jeunes diplômés de cette spécialité sont appelés à faire carrière dans ce secteur plutôt que d'ouvrir des officines. Ce message a été lancé, dimanche, par les participants aux 2èmes journées de pharmacie hospitalière, organisées par le conseil de l'Ordre des pharmaciens sous le thème: «La pharmacie hospitalière, métier d'avenir». Une nouvelle tendance que veut développer le conseil de l'ordre afin de limiter la prolifération des officines.

Des 8.000 pharmaciens diplômés au niveau national, 80% exercent dans des officines et 20% seulement activent dans le secteur hospitalier. Selon le président du conseil, le professeur Abed, cité par l'APS, « avant l'année 2007, les deux tiers des hôpitaux ne disposaient pas de pharmaciens », soulignant que depuis lors, la situation s'est «améliorée», des dizaines de pharmaciens ayant été recrutés. Cependant, explique le même intervenant, « il y a encore des places vides dans les hôpitaux qu'il faut combler ». Pour ce faire, le président du conseil insiste sur la motivation des pharmaciens pour qu'ils choisissent le secteur. «Il est nécessaire », dira-t-il, « d'assurer une carrière motivante et intéressante aux jeunes pharmaciens dans le secteur hospitalier afin de les empêcher d'aller vers les officines». Il suggère pour cela qu'»un statut attractif et une carrière motivante soient offerts aux jeunes qui optent pour le secteur public».

Il attire l'attention, toutefois, sur la situation de ce personnel au niveau des hôpitaux, en affirmant que «certains pharmaciens hospitaliers ne bénéficient pas du traitement qu'ils méritent réellement». Les participants ont appelé, pour leur part, à donner aux pharmaciens d'hôpitaux la place qu'ils méritent et à les impliquer dans toutes les activités des structures sanitaires. La reconnaissance du statut des pharmaciens, estime le Pr Abed, par leur mise en place « dans un plateau technique, à savoir dans les laboratoires de biologie, l'imagerie médicale et la transfusion sanguine, au lieu de les confiner dans un bureau de l'économat».

« La profession de pharmacien a évolué parallèlement aux développements des structures sanitaires. Le pharmacien d'hôpital contribue énormément dans le choix des médicaments et dans les opérations d'adjudication », a-t-il souligné. Il a exhorté, dans ce contexte, les responsables du secteur à recruter des pharmaciens pour s'acquitter de quelques tâches confiées à des agents hospitaliers.

Evoquant la formation des pharmaciens hospitaliers, il a indiqué que ces derniers doivent être les «garants de la qualité et de la disponibilité des médicaments dits essentiels», afin de veiller à une «meilleure santé du malade», sachant que les médicaments se trouvant dans les hôpitaux, tels que les médicaments anticancéreux, sont différents de ceux commercialisés par les officines. Pour ce qui est de la disponibilité des médicaments dans les hôpitaux, il a expliqué que chaque hôpital dispose de sa propre liste ou nomenclature, soulignant que les médicaments disponibles dans un hôpital anticancéreux sont différents de ceux se trouvant dans un hôpital d'une autre spécialité.

Quant aux approvisionnements en médicaments, le même responsable a affirmé que les nouvelles lois n'obligent pas les structures sanitaires à s'approvisionner auprès des pharmacies centrales des hôpitaux, mais leur permettent de passer des commandes auprès de fournisseurs, et ce dans le cadre des marchés publics et avec le respect d'un cahier des charges.





C koi sa zaama ds notre tour

abdfetah
Analeptique

Masculin Nombre de messages : 285
Localisation : sur terre
Date d'inscription : 05/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: du nouveau pour la pharmacie hospitalière

Message par miiiss le Mer 19 Mar 2008 - 8:47

et bain hadouk l'ordre des pharmaciens st constituè des pharmaciens d'officine d'oran il lache leur officine et entre ds le scteur hospitalier w hna les jeunes diplomes inchallah on prendra leur plac
avatar
miiiss
Remontant

Féminin Nombre de messages : 65
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 04/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: du nouveau pour la pharmacie hospitalière

Message par abdfetah le Mer 19 Mar 2008 - 12:31

ben il parle d ns les nouvo diplomé il faut q on fai un stage a l'hopital pr avoir la possibilité d'ouvrire une officine

abdfetah
Analeptique

Masculin Nombre de messages : 285
Localisation : sur terre
Date d'inscription : 05/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: du nouveau pour la pharmacie hospitalière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: pharm@ctu

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum