Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

enzymologie clinique

 :: campus :: cours :: 4eme année :: Biochimie

Aller en bas

enzymologie clinique Empty enzymologie clinique

Message par astrita le Sam 14 Juin 2008 - 11:56



Enzymologie clinique

1-/ Signification biochimique des enzymes sériques :

-Nature des enzymes présentes dans le plasma : elles se répartissent en 03 grands groupes :

a-/Enzymes plasmatiques spécifiques: ce groupe rassemble les enzymes qui remplissent leur fonction dans le plasma. Elles sont déversées dans le plasma par des organes déterminés. « Le foie » secrète par exemple : les enzymes de la coagulation.

Lorsque le pouvoir de synthèse diminue par suite d’une réduction du nombre de cellules fonctionnelle ou d’une lésion cellulaire de l’organe générateur : l’activité de ces enzymes diminue dans le plasma.

b-/Enzymes cellulaires: ces enzymes exècrent normalement leur fonction dans les cellules (enzymes du métabolisme général), leur fonction dans le plasma est sans rapport avec leur activité.

c-/Enzymes des glandes exocrines: ex : lipase, α-amylase (enzymes digestives)

2-/ Intérêt sémiologique :

a-/ Appréciation de l’étendue et de la gravité des lésions: En pratique, une enzyme est présente en quantité élevée dans le plasma si sa libération, à partir des tissus, est élevée à la suite d’une lésion de ces tissus.

Les dosages enzymatiques dans le sérum doivent répondre à plusieurs buts : apprécier l’étendue et la gravité de l’atteinte tissulaire (la nature du pic) ainsi que son évolution et la nature de l’organe lésé

Une cytolyse libère dans le sérum l’ensemble des enzymes intracellulaires. La quantité d’enzymes libérée est en première approximation proportionnelles à la masse de cellules détruites, et leur répartition reflète l’équipement enzymatique de ces cellules.

Les enzymes solubles dans le cytoplasme sont libérées plus facilement que celles des organites subcellulaires (ex : mitochondries)

b-/Appréciation de l’évolution des lésions: Les diverses enzymes libérées par un tissu lésé ont des demi-vies différentes dans le plasma leurs taux respectifs varient lors d’une évolution d’une affection. Ex : au cours de l’IDM, le taux de la « CPK » dont la demi-vie est entre : 12h-15h, se normalise plus vite que le taux de la « LDH » dont la demi-vie est entre 50h-110h.

c-/Détermination de l’origine tissulaire: L’intérêt sémiologique de la variation d’une activité enzymatique dans le plasma repose en grande partie sur la possibilité d’en déduire la nature de l’organe lésé.

Plusieurs critères sont à retenir dans le choix des enzymes à doser quand on suspecte une atteinte d’un organe donné : La spécificité tissulaire de l’enzyme, la sensibilité de ses variations et la fiabilité du dosage.

1) Choix d’enzymes spécifiques d’un tissu: L’idéal serait de disposer pour chaque organe d’une enzyme spécifique, cette situation est rarement rencontrée et en général l’augmentation d’une activité enzymatique dans le plasma ne permet d’en déduire avec certitude la nature de l’organe atteint.

2) L’étude des enzymes multiples:

- Etude des iso-enzymes :

Définition : Les iso-enzymes sont des variétés moléculaires d’une même enzyme qui possèdent une activité catalytique identique mais de configuration spatiale différente. Ces molécules diffèrent par certaines de leurs propriétés physico-chimiques telles : la mobilité électro-phorétique.

Bien que les molécules soient différentes, elles catalysent la même réaction et généralement on détermine par des réactions chimiques l’activité de l’ensemble de ces molécules.

- UI : correspond à la quantité d’enzymes qui catalyse la transformation d’une mole du substrat par minute dans des conditions optimales de concentration, de PH et à une température définie.




astrita
astrita
Tonique

Féminin Nombre de messages : 455
Age : 32
Date d'inscription : 23/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: campus :: cours :: 4eme année :: Biochimie

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum