Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Statistiques
Nous avons 2796 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Francois

Nos membres ont posté un total de 62022 messages dans 3436 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 583 le Sam 25 Juil 2015 - 13:54

notion

Aller en bas

notion Empty notion

Message par fatryd le Lun 5 Nov 2007 - 10:36

définition:La pharmacie du grec φάρμακον / pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison
pharmacie est la science qui s'intéresse à la conception, au mode d'action, à la préparation et à la distribution des médicaments.
Elle tient également compte des interactions médicamenteuses possibles entre les molécules chimiques ou bien encore, les interactions avec des produits comestibles.

Ce portail rassemble un ensemble d'éléments, de notions et de caractéristiques de la pratique de la pharmacie, ainsi que de ses divisions comme la pharmacologie, la galénique ou encore la toxicologie. Il propose également une collection d'articles sur le monde pharmaceutique, recouvrant son histoire, sa législation et sa place dans notre société actuelle.
Quelles ont été les étapes de l'introduction des biotechnologies en pharmacie ?
L'introduction des biotechnologies en pharmacie est récente car, en dehors des vaccins et sérums qui datent de la fin du XIXème siècle, les médicaments ont été produits jusqu'ici par l'industrie chimique.
Fin 1970, les premières entreprises de biotechnologies ont été créées aux Etats-Unis pour commercialiser les traitements issus du programme public américain de recherche sur le cancer. Les créations d'entreprises s'inscrivaient dans la politique générale de privatisation adoptée par les Etats-Unis. A la même époque, une démarche analogue a été suivie par le Royaume-Uni.
Dans les années 1980, les grandes sociétés pharmaceutiques ont abordé ces nouvelles technologies prudemment, à travers des partenariats avec les petites sociétés de biotechnologies.
Au début des années 1990, les biotechnologies sont devenues un secteur à part entière pour la création et la fabrication de médicaments dans les grandes entreprises, au même titre que la chimie.
Actuellement, la recherche et le développement de médicaments à l'aide des biotechnologies se font dans le cadre d'un partenariat très étroit entre grands groupes, petites sociétés et laboratoires publics

Comment invente-t-on un médicament ?
Il faut d'abord identifier une molécule ayant un effet thérapeutique. Cela est réalisé par des tests en laboratoire (étude biochimique, effet sur des cellules en culture, essais sur les animaux).
Viennent ensuite une série d'essais sur quelques milliers de volontaires pour mettre au point les doses, tester l'efficacité et les effets secondaires. 90 % des molécules retenues à l'issue des tests en laboratoire sont abandonnées au cours des essais chez l'homme.
Après l'analyse de tous les essais (le dossier qui en rend compte fait en moyenne 100 000 pages), les pouvoirs publics autorisent la mise sur le marché du médicament s'ils jugent que le rapport entre l'importance de l'effet thérapeutique et les risques (tous les médicaments ont des effets indésirables) est suffisamment grand et que le médicament représente une amélioration par rapport aux médicaments existants.
L'entreprise demande un brevet dès qu'une molécule a des effets prometteurs, quitte à l'abandonner en cours de route si les essais échouent. Dans le cas où le processus va à son terme, plus d'une dizaine d'années sépare la demande de brevet de la mise sur le marché d'un médicament

Qu'est-ce que la génomique ? Permettra-t-elle d'inventer des médicaments originaux ?La génomique est l'étude de l'ensemble des gènes d'un organisme et de leur fonctionnement. Elle permettra d'identifier l'intégralité des réactions chimiques qui se produisent au sein d'un organisme vivant (leur nombre est estimé à quelques milliers pour une bactérie et quelques centaines de milliers pour un être humain). Les maladies sont liées à un mauvais fonctionnement de ces réactions.
Les médicaments mis au point à ce jour n'agissent que sur 450 des réactions chimiques, ce qui ne permet pas de faire face à toutes les maladies humaines. Les chercheurs espèrent que de nouvelles cibles seront découvertes grâce à la génomique. Actuellement, les recherches concernent différents domaines parmi lesquels le cancer, l'obésité, les maladies génétiques rares (touchant moins de 1 personne sur mille). Pour ces dernières, la génomique représente, en l'état actuel des connaissances, la seule voie de succès. Mais tout ceci prendra probablement quelques dizaines d'années.
La génomique devrait permettre la mise au point de nouveaux antibiotiques. En effet, les antibiotiques actuels n'agissent que sur quelques unes des réactions chimiques propres aux microbes. L'identification de l'ensemble de ces réactions ainsi que l'étude des mécanismes de défense contre les infections des insectes et des plantes, ouvrent une voie nouvelle pour la mise en évidence de nouvelles cibles.
Une autre application future de la génomique (appelée pharmacogénomique) devrait être l'amélioration des soins. Elle devrait permettre de choisir le traitement le plus adapté aux caractéristiques de chacun et d'utiliser en toute sécurité un médicament efficace mais dangereux pour certaines personnes, en identifiant ces dernières, avant l'administration du traitement, grâce à un test génétique.
fatryd
fatryd
Panacée

Nombre de messages : 1405
Date d'inscription : 15/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum